Importante mission économique belge en Chine

Le prince Philippe (photo principale, à g.) et la princesse Mathilde sont arrivés ce vendredi matin à Pékin à la tête d’une délégation de plus de 400 personnes, majoritairement composée d’acteurs économiques, qui doit soutenir les exportations belges et susciter de nouveaux contrats dans plusieurs mégapoles chinoises. C’est la quatrième mission économique belge en Chine en un peu plus de 10 ans.

La mission économique belge, qui compte une délégation de plus de 400 personnes, doit se rendre notamment dans les villes chinoises de Pékin, Tianjin, Chongking, Guangzhou, Shentzen et Shanghai. L’objectif est de soutenir les exportations belges et de susciter de nouveaux contrats dans un pays qui apparaît comme le champion du monde de la croissance, malgré la crise qui a frappé de nombreux marchés.

Selon le ministre belge des Affaires Etrangères démissionnaire, Steven Vanackere (CD&V), une quarantaine d’accords devraient être signés pendant la mission. Cette dernière est ouverte à tous les secteurs, mais le ministre - qui est du voyage - a tenu à mettre plus en valeur le transport, la logistique, les technologies propres, la santé et le secteur pharmaceutique, ainsi que les technologies de l’information et de la communication. A cela s’ajoute le secteur du diamant, pour lequel des relations commerciales existent déjà entre la Chine et Anvers.

Des échanges entre universités belges et chinoises figurent également au programme de cette mission qui célèbre 40 ans de relations diplomatiques entre la Belgique et la Chine. Il s’agit de la quatrième mission économique belge en Chine depuis un peu plus de 10 ans, après celles de 2000, 2004 et 2007.

Les Régions flamande, wallonne et bruxelloise sont également présentes. Le ministre-président flamand Kris Peeters et le ministre bruxellois de l’Economie Benoît Cerexhe sont attendus en début de semaine prochaine. Kris Peeters a écourté son séjour en Chine en raison de la crise du groupe bancaire franco-belge Dexia.