Les diamants anversois à l’honneur à Pékin

L’importante mission économique belge en Chine, une délégation de plus de 400 personnes présidée depuis vendredi par le prince Philippe, a déjà engrangé de nombreux accords. La banque ICBC va ainsi investir dans l’industrie diamantaire anversoise, alors qu’un Mémorial Van Damme devrait être exporté à Pékin. Quant au régisseur belge Franco Dragone, il a conclu un contrat pour la production de plusieurs spectacles permanents en Chine.

La mission économique belge en Chine, présidée par le prince Philippe, était placée ce lundi sous le signe de l’énergie renouvelable. Epaulées par le ministre-président flamand Kris Peeters (photo, à g.) - qui est arrivé dimanche soir à Pékin après avoir été retenu en Belgique par la crise du groupe bancaire franco-belge Dexia -, de nombreuses entreprises flamandes espéraient pouvoir signer des accords de coopération en Chine.

Ainsi l’entreprise Hansen Transmissions, qui fabrique des pignons pour les éoliennes, s’est adaptée au marché chinois, où la demande est grande. Elle estime qu’il est nécessaire de se profiler sur le marché chinois pour pouvoir progresser. Dans un autre domaine, le Centre d’étude de l’énergie nucléaire (CEN) de Mol (province anversoise) a conclu un accord important de 3 ans avec l’entreprise Tianjin Huan-Ou Semiconductor Material & Technology pour irradier du silicium et le doper. Le silicium « dopé » est un semi-conducteur idéal pour les éoliennes notamment, mais aussi pour les véhicules hybrides et les locomotives à grande vitesse.

Quant à l’entreprise Good !D, qui commercialise des biscuits pour chiens qui sont fabriqués à Brecht (province anversoise), elle a signé un contrat de distribution exclusive pour le marché chinois avec la société locale Beijing Fulinkaili Trade, en présence du prince Philippe. L’entreprise affirme vouloir conquérir le monde avec ses biscuits belges pour chiens, qui devraient arriver dès l’an prochain dans les magasins chinois.

Des diamants pour la plus grande banque chinoise

La banque chinoise ICBC - la plus grande du pays -, qui possède notamment une filiale à Bruxelles, va investir de façon importante dans l’industrie diamantaire anversoise. De riches clients de la banque étaient invités ce lundi à Pékin pour choisir des gros diamants - exposés sur place pour l’occasion - dont les prix oscillent entre 10.000 euros et quelques millions d’euros.

A terme, les banquiers chinois envisagent de financer 20% du commerce du diamant anversois. Une situation tout bénéfice, estimait à Pékin Arie Epstein : « La Chine est pour nous le marché du présent et de l’avenir, et c’est en fait la Chine qui s’est adressée à nous, en nous demandant de pouvoir financer le diamant. Nous en sommes évidemment très heureux ».

Toujours à Pékin, le maire de la capitale chinoise s’est engagé ce lundi à soutenir l’organisation d’un mémorial sportif par l’équipe qui organise à Bruxelles le célèbre Mémorial Van Damme d’athlétisme. L’information provient du ministre bruxellois en charge de l’image de Bruxelles, Jean-Luc Vanraes.

L’équipe du Van Damme a déjà exporté son concept à Rabat, au Maroc. Elle aimerait maintenant pouvoir le faire aussi sur le continent asiatique.

Et puis la princesse Mathilde - qui était du voyage en Chine jusqu’à ce lundi soir - a inauguré le premier centre de traitement de l’épilepsie de Pékin. La création de ce centre fait suite à un accord de partenariat conclu en 2005 entre la Chinese Association against Epilepsy et le groupe pharmaceutique belge UCB.

En Chine, l’épilepsie constitue un important défi de santé publique étant donné que ce désordre neurologique affecte environ 9 millions de personnes, dont 400.000 nouveaux cas diagnostiqués chaque année. La princesse Mathilde s’est également rendue ce lundi à la section pékinoise de l’organisation Handicap International.

La mission économique belge prendra mardi le direction de Chongqing, une ville de 8 millions d’habitants située au centre de la Chine. Ce déplacement sera marqué par l’inauguration officielle de la ligne ferroviaire verte entre Anvers et la Chine, très attendue par les autorités portuaires anversoises. Cette ligne, dont le tronçon vers Chongqing était le chaînon manquant, doit permettre l’acheminement de produits à haute valeur ajoutée tels que des ordinateurs.

Franco Dragone fascine les investisseurs chinois

Le régisseur belge d’origine italienne (photo), bien connu notamment pour son rôle-clef dans le développement du Cirque du Soleil canadien, a conclu un important contrat avec Dalian Wanda, le plus grand groupe immobilier dans les secteurs du commerce et de la culture à Pékin. Ce contrat prévoit la conception, la production et l’opération d’au moins cinq spectacles permanents, dans cinq villes de Chine, pendant au moins 10 ans.

Le premier de ces spectacles, conçu et dirigé par Franco Dragone, devrait être créé à Wuhan, fin 2013. Il représentera un investissement de 250 millions d’euros.