«Dix trains par jour entre Anvers et Chongking»

Le maire de la ville de Chongking a fait preuve d’enthousiasme lors de la venue du prince Philippe, actuellement en mission économique en Chine. Il estime que la liaison ferroviaire entre Chongking et Anvers entièrement effective depuis mardi pourrait compter à terme jusqu’à dix trains par jour.

La liaison ferrée entre Chongking et Anvers sera appelée à se développer car la mégapole du centre de la Chine (30 millions d'habitants) reconnaît le rôle de plaque tournante que joue la métropole portuaire belge pour le secteur de la logistique.

Cette ligne ferroviaire pourrait à terme compter dix trains par jour, a déclaré mercredi le maire de Chongking au prince Philippe, en présence d'une délégation de la mission économique belge en Chine.

Mardi, le premier train à assurer la liaison au complet, via un périple de plus de 20 jours, a quitté Chongking pour Anvers. Sur le papier, la liaison est opérationnelle depuis le mois de mai dernier, mais jusqu'ici jamais l'ensemble des wagons n'avait été affrété jusque dans la métropole portuaire.

Globalement, cette ligne est censée permettre l'acheminement de produits à haute valeur ajoutée vers le port d'Anvers. Mardi, ce sont des équipements informatiques qui constituaient son chargement.

Selon le maire de Chongking, Huang Qifang, il devrait y avoir d'autres types de marchandises embarquées. Chongking, actuellement en pleine croissance, est devenue progressivement elle aussi une plaque tournante, sur le plan logistique, au centre de la Chine.