Le Club Brugeois licencie son entraîneur

Au lendemain de la défaite des Brugeois contre le Racing Genk et à la suite de trois autres défaites consécutives en première division belge, en Coupe de Belgique et en Europa League, la direction du Club s’est séparée ce dimanche matin d’Adrie Koster. Le Néerlandais entraînait les Brugeois depuis l’été 2009.

Au cours d’un point presse organisé ce dimanche à midi, la direction du Club Brugeois a annoncé qu’elle avait mis un terme au contrat qui la liait depuis l’été 2009 à l’entraîneur néerlandais Adrie Koster. Agé de 56 ans, ce dernier était arrivé chez les « Blauw en Zwart » il y a un peu plus de deux ans, issu de l’école des jeunes de l’Ajax. Il était réputé pour sa tactique d’attaque osée. La saison dernière, Koster avait cependant dû se contenter de la quatrième place en championnat de Belgique.

Cette saison, il avait reçu comme mission claire de la direction du Club de placer l’équipe dans le top 3 du classement de division 1 et de décrocher un ticket en Europa League. Au terme de la 12e journée de jeu, où le Club a dû essuyer ce samedi une défaite de 4-5 contre le Racing Genk, les Brugeois occupaient la 4e place du classement.

Il semble néanmoins qu’Adrie Koster, pourtant encore toujours largement soutenu par les supporters du Club Brugeois, ait payé un enchaînement de quatre défaites de l’équipe brugeoise, à savoir aussi l’élimination à La Gantoise en huitièmes de finales de la Coupe de Belgique, le revers en Europa League face à Birmingham City (1-2) et la défaite par 2-1 à Courtrai le 23 octobre.

La direction du Club a chargé Philippe Clement et Rudy Verkempinck, les adjoints d’Adrie Koster, d’assurer l’intérim jusqu’à ce qu’un nouvel entraîneur ait pu être engagé. Le Club Brugeois devra disputer mercredi prochain son match retour contre Birmingham City en Europa League et rencontrer le Standard de Liège le 6 novembre. Le 20 novembre, le Club sera opposé au Cercle de Bruges.

A l’issue de la défaite de ce samedi soir, Adrie Koster avait avoué qu’il pouvait difficilement reprocher quelque chose à ses joueurs. « Ils ont tous tout donné. Mais je concède que l’on prend des buts trop facilement et je veux assumer mes responsabilités. C’est moi qui place mes garçons ».

404 Resource at '/content/vrtnieuws/fr/error/404.sdi.html' not found: No resource found

Resource at '/content/vrtnieuws/fr/error/404.sdi.html' not found: No resource found

Cannot serve request to /vrtnws/fr/error/404.sdi.html on this server


Apache Sling