Le chômage au plus haut dans la zone euro

En septembre dernier, le taux de chômage dans la zone euro a atteint 10,2% de la population active, soit son plus haut niveau historique. Le chômage a également augmenté dans l’ensemble de l’Union européenne. La Belgique affichait en septembre un taux de 6,7%. Quant à l’inflation, elle s’est stabilisée à 3%, indiquent les chiffres de l’office européen des statistiques, Eurostat.

En août dernier, quelque 10,1% de la population active dans les 17 pays de la zone euro étaient à la recherche d’un emploi. Leur nombre a encore augmenté en septembre, pour atteindre le taux record de 10,2% de chômeurs. Ce qui représente 16,2 millions d’habitants de la zone euro qui sont actuellement sans emploi.

Alors qu’au deuxième trimestre de 2010 le taux de chômage avait commencé à baisser dans les pays de la zone euro et dans l’ensemble de l’Union européenne, un an plus tard ce taux était à nouveau à la hausse. Pour atteindre son plus haut niveau en septembre 2011.

La Belgique figure dans le peloton des meilleurs élèves de la zone euro, avec un taux de chômage de 6,7%. L’Autriche est première de classe avec un taux de 3,9%, suivie par les Pays-Bas (4,5%). Le moins bon élève est l’Espagne, avec un taux de chômage de 22,6%.

Le taux de chômage des jeunes se porte encore plus mal en zone euro. Près de 3,3 millions de jeunes dans les 17 pays européens concernés n’ont pas d’emploi. En un an, le taux de chômage des jeunes est passé de 20,8% à 21,2%. L’Espagne est là aussi la plus affectée, avec 48% de ses jeunes qui n’ont pas d’emploi.

Sur l’ensemble des 27 pays de l’Union européenne, le taux de chômage a progressé de 9,6% à 9,7% en septembre. Le nombre de personnes sans emploi est ainsi passé à 23,264 millions.