Le "procès mayonnaise" se fait attendre

Le verdict du procès intenté en justice par un gardien de la prison de Hasselt (province du Limbourg) contre un détenu de 25 ans qui l’avait assailli brutalement pour n’avoir pas reçu suffisamment de mayonnaise sur ses frites a été reporté à avril 2012.

Les faits inhabituels remontent au 25 juillet 2010 et se sont déroulés dans la prison moderne de Hasselt (photo), en province du Limbourg.

Nabil, un jeune détenu de 25 ans originaire de Maaseik (Limbourg) et connu de la police pour une série de faits, s’était alors plaint de la qualité de la nourriture dans l’établissement pénitentiaire. Il s’était plus précisément énervé de n’avoir pas reçu suffisamment de mayonnaise sur ses frites et l’avait fait sentir à un gardien de la prison qu’il avait brutalement roué de coups. Il aurait aussi reproché à ce dernier d’avoir fait à deux reprises des commentaires insultants sur la couleur de sa peau.

A la suite de cet incident, le gardien avait été emmené à l’hôpital et s’était retrouvé pendant deux jours en incapacité de travail. Il avait alors porté plainte contre le détenu. Selon le quotidien régional Het Belang van Limburg, le gardien réclame un euro symbolique pour le dommage moral encouru et la désignation d’un expert qui doit évaluer les blessures corporelles infligées.

Le juge a accepté cette requête et remis la date du verdict du procès au 4 avril 2012. Entretemps, le prisonnier a été enfermé dans une cellule isolée pendant 6 mois, avant d’être transféré vers un autre établissement pénitentiaire.