Fraude sur les chicons de pleine terre

Les producteurs de chicons (endives) du Brabant flamand mettent en garde sur une possible fraude. Il y a un risque que des chicons issu de l’hydroculture soient vendus pour de chicons de pleine terre.

La culture de pleine terre est la culture belge traditionnelle des chicons. Les chicons d'hydroculture sont en vente toute l'année, tandis que les chicons de pleine terre ne sont disponibles que de septembre à mai. Avec le printemps très sec que nous avons connu cette année, il y a un risque de pénurie de chicons de pleine terre qui sont aussi plus chers.

Printemps trop sec

"Suite à la forte demande, le prix des chicons de pleine terre est plus élevé pour le consommateur que le chicon issu de l’hydroculture" a déclaré Frans Croon de l’association bruxelloise des producteurs de chicons. "Il y a donc un risque que via des intermédiaires entre les producteurs et les consommateurs des chicons de l’hydroculture soient vendus pour des chicons de pleine terre".

Les chicons issus de l’hydroculture sont cultivés dans des bassins alors que les chicons traditionnels doivent pousser en pleine terre.

A première vue, il n’y a pas beaucoup de différence même si le goût est différent. Le goût des chicons de pleine est plus prononcé.
L’association "Brussels grondwitloof vzw" a été fondée en 1995 afin de soutenir les producteurs traditionnels de chicons de pleine terre. La région de production du chicon est située dans une zone à l’est de Bruxelles dans la région de Kampenhout.