Les musulmans de Beringen dénoncent le manque d’abattoirs

Dimanche la communauté musulmane célèbre l’Aït el Adha , la fête du sacrifice appelée communément la fête du mouton. Les pratiquants vont donc sacrifier un mouton. En Belgique, certaines règles sont à respecter lors de cette fête traditionnelle, notamment en matière d’hygiène. L’animal ne peut pas être sacrifié en dehors des abattoirs accrédités. Certaines communes ont mis en place des lieux d’abattage temporaires.

A Béringen (Limbourg) les musulmans sont en colère car aucun abattoir n’a été aménagé à l’occasion de la fête du mouton. Ce vendredi matin il y a eu beaucoup de tension lors d’une rencontre entre une centaine de musulmans et le collège communal.

Selon le bourgmestre Marcel Mondelaars, il y aurait trop peu de volontaire pour égorger les moutons, ce que conteste la communauté musulmane.
La police de Beringen va renforcer ses contrôles ce week-end dans les lieux d’abattage clandestin. On redoute des abattages à domicile. Dans d’autres communes de la région des lieux d’abattage temporaires ont été organisés.