Dernier adieu à Willy De Clercq

Plusieurs centaines de représentants du monde politique, de Gantois, de membres de la famille et d'amis ont participé samedi au crematorium de Lochristi à la cérémonie d'adieu à l'ancien ministre libéral flamand et ministre d'Etat le vicomte Willy De Clercq. Décédé vendredi à l'âge de 84 ans, il a fait l'objet d'une dernière ovation debout de la part des participants.

La salle de 400 places s'est révélée trop petite pour accueillir le public venu rendre un dernier hommage à l'une des figures les plus importantes du libéralisme flamand au cours du demi-siècle dernier.

Parmi les personnalités politiques idéologiquement proches présentes: Alexandre De Croo, Karel de Gucht, Herman De Croo, Guy Vanhengel, Patrick Dewael et Vincent Van Quickenborne. Yves Leterme et le ministre d'Etat Willy Claes étaient également présents, de même que des hommes politiques francophones comme Armand De Decker et André Flahaut.

Fils spirituel du défunt, l'ancien premier ministre Guy Verhofstadt lui a rendu un hommage plein d'émotion, le décrivant comme un homme politique "passionnel" au talent rhétorique affirmé. Il avait fait d'un parti relativement élitaire une formation portée par de larges couches, de la population, a-t-il affirmé.

Particulièrement ému, le petit-fils et héritier politique du défunt, Mathias (photo), a souligné qu'il lui avait appris sur son lit de mort qu'il allait être arrière-grand-père.

La cérémonie s'est terminée par la diffusion de La Brabançonne, marquant ainsi l'attachement que portait l'ancien vice-premier ministre à sa patrie.

Particulièrement ému, le petit-fils et héritier politique du défunt, Mathias (photo), a souligné qu'il lui avait appris sur son lit de mort qu'il allait être arrière-grand-père.

La cérémonie s'est terminée par la diffusion de La Brabançonne, marquant ainsi l'attachement que portait l'ancien vice-premier ministre à sa patrie.