Turcs et Kurdes s'affrontent à Anvers

Des affrontements ont opposé des membres de la communauté turque et kurde samedi soir à la Kerkhovenstraat à Anvers, faisant cinq blessés légers et de nombreux dégâts matéreils. Il s’agit du troisième incident en une semaine.

Vers 22h samedi, la police d’Anvers a été avertie qu’une bagarre avait éclaté à la Kerkhovenstraat. A son arrivée sur place des centaines de personnes de la communauté turque et kurde étaient rassemblés, essentiellement des jeunes.

La police est intervenue en masse et a tenté de maintenir les deux groupes à distance.

A un certain moment les jeunes se sont retournés vers les forces de l'ordre et  des pierres et des bâtons ont été jetés sur les policiers. ceux-ci ont alors utilisé des  gaz lacrymogènes pour disperser la foule. 

Les troubles ont duré jusqu’à 01h30 du matin. Un meneur a été brièvement interpellé, avant d'être relâché. L'origine de ces affrontements est confuse, selon la police.

Nombreux dégâts matériels

Plusieurs personnes ont été blessées. Les blessés légers avaient déjà quitté l'hôpital quand la police est arrivée pour procéder à leur identification.

On déplore également de nombreux dégâts matériels. Plusieurs voitures ont été endommagées et un abribus a été détruit.

C’est déjà le troisième incident entre des membres de la communauté turque et kurde en une semaine à Anvers. Au début de la semaine un cocktail Molotov avait été jeté en direction d’un centre culturel turc.

Les auteurs n’ont pas été retrouvés mais certains ont affirmé qu’il s’agissait de Kurdes. Quelques jours plus tard des Kurdes ont voulu déposer une pétition à l’hôtel de ville d’Anvers mais n’ont pas été reçu. Une vingtaine de personnes avaient alors déjà été interpellées.