"La Belgique doit avoir un budget voté pour le 31 décembre"

Le Premier ministre démissionnaire Yves Leterme (CD&V) presse les six partis qui négocient en vue de la formation d’un nouveau gouvernement fédéral de boucler au plus vite la confection du budget 2012, afin que ce dernier puisse être voté avant le 31 décembre à minuit, « avec un solde net à financer de 2,8% du PIB ». Leterme rappelle que notre pays risque sinon d’être pris dans « la tempête européenne ». Les partis négociateurs flamands réclament aussi un accord rapide sur le budget, endéans les 10 jours.

Sur les plateaux des télévisions francophones RTBF et RTL-TVi, ainsi que sur les ondes radio de la VRT, le chef du gouvernement fédéral en affaires courantes a pressé ce dimanche les négociateurs des six partis CD&V, CDH, SP.A, PS, Open VLD et MR de terminer au plus vite la confection du budget de l’an prochain. « J’ai parlé vendredi avec le formateur Elio Di Rupo pour lui faire part de mes soucis. Il est crucial que la Belgique puisse avoir un budget voté pour le 31 décembre à minuit, avec un solde net à financer de 2,8% du produit intérieur brut. Il est temps de conclure ».

Yves Leterme a rappelé que la Belgique est toujours concernée par la procédure européenne pour déficit excessif - soit plus de 3% du PIB -, telle que la prévoit le volet correctif du Pacte de stabilité et de croissance de l’Union européenne.

Et le Premier ministre de préciser qu’à ses yeux c’est « une fausse alternative » d’envisager de travailler avec des douzièmes provisoires en cas d’absence d’accord budgétaire d’ici la fin de l’année. « Jusqu’ici notre pays est resté hors de la tempête, parce que nous avons annoncé que notre déficit budgétaire resterait limité à 2,8% du PIB. Maintenant il faut réaliser cette promesse ».

Mercredi dernier, les négociateurs des six partis politiques et le formateur se sont accordés sur le chiffre de 11,3 milliards d’euros à trouver au fédéral pour parvenir à maintenir le budget de l’Etat à 2,8% de déficit. Le Premier ministre démissionnaire déclarait ce dimanche ne pas comprendre que les négociateurs n’aient pas poursuivi leurs négociations pendant ce week-end.

Au cours de l’émission dominicale de la VRT « De Zevende Dag », il est apparu que les partis flamands négociateurs CD&V, Open VLD et SP.A sont également d’avis qu’il faut boucler au plus vite le budget 2012, si possible endéans les 10 prochains jours.

Le formateur et les six partis négociateurs reprennent ce lundi leurs discussions à propos du budget. Les partis ont déjà présenté leurs propositions à ce sujet la semaine dernière. Elles sont actuellement discutées en groupes de travail avec des experts. Elio Di Rupo présentera un rapport à ce sujet ce lundi, avant de rencontrer séparément chaque président de parti, dès mardi. Vers la fin de la semaine, l’ensemble des négociateurs se réuniront en conclave pour confectionner le budget 2012.