Pukkelpop: des festivaliers brandissent la menace judiciaire

De plus en plus de festivaliers du Pukkelpop réclament le remboursement de leur ticket. L'organisateur de l'événement, Chokri Mahassine, recevra ce lundi un recommandé dans lequel dix festivaliers le menacent de se tourner vers la justice pour récupérer leur argent.

L'édition 2011 du festival a été frappée par une tempête qui a fait 5 morts. Le festival a ensuite été annulé. L'organisation a alors offert aux milliers de personnes qui avaient acheté un ticket une indemnisation sous la forme de bons boissons et nourriture.

Mais cette solution ne plaît guère à tout le monde. De plus en plus de jeunes réclament en effet un remboursement pur et simple de leur achat et ils ont engagé un avocat pour les aider dans leur démarche. Certains agissent en groupe et d'autres seuls.
Dans le recommandé envoyé lundi, les 10 festivaliers donnent deux semaines à l'organisateur pour les rembourser.

Chokri Mahassine s'attendait à une telle réaction

L'organisateur du Pukkelpop a montré lundi sa compréhension face aux festivaliers qui réclament le remboursement de leur ticket mais ne peut rencontrer leur exigence. "Nous nous attendions à ce que quelques-uns soient mécontents de notre proposition de compensation", souligne l'organisateur, Chokri Mahassine (photo).

Chokri Mahassine confirme avoir reçu des lettres. "Il s'agit de quelques dizaines de festivaliers, rassemblés par un avocat. Je ne suis pas fâché contre eux et je peux les comprendre mais nous ne pouvons pas aller au-delà de notre offre."

L'organisateur rappelle qu'il n'est pas obligé de proposer une quelconque forme de compensation. Le festival "a été reconnu comme catastrophe naturelle. (...) Bien que nous ne devions pas procéder à un remboursement ou faire un autre geste, nous avons toutefois proposé une compensation sous forme de bons boissons et nourriture."
Chokri Mahassine précise qu'il va s'organiser pour défendre ses intérêts. "Mais le grand nombre de festivaliers satisfaits par rapport aux quelques personnes critiques montre que nos efforts sont appréciés par la majorité, conclut l'organisateur.