Budget : Di Rupo veut trancher

Le formateur Elio Di Rupo (photo principale) a fait ce mercredi matin un rapport intermédiaire au Roi Albert II. Les négociateurs des six partis politiques qui travaillent à la formation d’un nouveau gouvernement fédéral se retrouveront vers 17h pour « opérer les arbitrages ». Mardi, ils ont discuté notamment de la réforme des pensions, mais sans parvenir à un accord.

Réunis depuis 13h, ce mardi, les représentants des six partis politiques qui négocient depuis des mois en vue de la formation d’un nouveau gouvernement fédéral se sont quittés vers 20h30, sans accord concret. Ils avaient notamment parcouru le chapitre d’une réforme des pensions.

Ce mercredi matin, le formateur Elio Di Rupo (PS) a rendu un rapport intermédiaire au Roi Albert II sur l’avancement des négociations. Ces dernières devaient reprendre vers 17h, et les négociateurs devaient continuer à « opérer les arbitrages ».

Mardi, les six partis négociateurs se sont donc essentiellement penchés sur le volet de la réforme des pensions, avec notamment la problématique des prépensions ainsi qu’une demande des libéraux francophones d’accorder la liberté de travail aux pensionnés.

Les négociateurs ont aussi abordé des sujets techniques en matière de sécurité sociale, ainsi que le rapport d’un groupe de travail au sujet des entreprise publiques et plus particulièrement de la Société nationale des chemins de fer belges. Sur aucun de ces sujets les négociateurs ne sont cependant parvenus à trancher.

Les optimistes parlent d’un "atterrissage" des négociations sur le budget 2012 dans la nuit de mercredi à jeudi. Elio Di Rupo projetterait des négociations "au finish", afin de forcer un accord.