"Street View fantastique pour les cambrioleurs"

Le syndicat policier Sypol se dit très inquiet de l’usage délictueux que les criminels pourraient faire du service de cartographie de Google, disponible en Belgique depuis mercredi. Google Street View montre en effet maintenant aussi des photos panoramiques de toutes les rues et maisons dans notre pays. Selon Sypol, ceci permettrait aux cambrioleurs d’effectuer des repérages depuis leur fauteuil et leur ordinateur.

La version belge de Google Street View, le service de cartographie de Google, a été officiellement lancée mercredi. Elle permet aux touristes « de découvrir la beauté de Bruxelles avant de la visiter réellement », s’enthousiasmait mercredi l’office du tourisme bruxellois qui est l’un des six partenaires qui ont développé la version belge de Street View. Mais cette version permet aussi à tout un chacun devoir via internet tous les détails de sa rue ou sa maison, ou de celle d’un autre.

Et c’est là que le bât blesse pour le syndicat policier Sypol. « Google Street View est un outil fantastique pour les cambrioleurs », estime Jean-Marie Hottat de Sypol. « Ils ne doivent même plus effectuer de repérage. Depuis leur maison, ils peuvent tout simplement observer tous les aspects d’une maison, repérer s’il y a un boîtier d’alarme, un chien de garde et sa niche, et voir si les alentours d’une habitation représentent un danger pour eux ».

Le syndicat policier juge opportun de retirer Street View de l’internet. « Nous allons voir avec qui nous pouvons négocier pour faire enlever ce service du système, car selon nous il complique de plus en plus le travail de la police et la justice ».

« Nous devons nous démener pour tenter de conscientiser la population sur les dangers de cambriolage, et voilà que les criminels reçoivent ce type d’outil. C’est impossible. Cela rend le travail des services de police impossible ».