Leterme : "Il faut un budget d'ici lundi matin"

Interrogé vendredi soir dans l’émission Terzake (VRT), Yves Leterme a déclaré que lundi matin la Belgique devait se présenter face aux marchés financiers pour effectuer un nouveau prêt à long terme et même si le risque est limité grâce au succès remporté par les bons d’Etat auprès de la population, la dégradation de la note de la Belgique peut avoir des conséquences.

Le Premier ministre démissionnaire a été informé dès 9H vendredi matin de la décision de l’agence de notation S&P de déclasser la note de la Belgique, il en a ensuite informé le Formateur et le Roi.

Pour Yves Leterme "il est probable que d’autres agences de notation suivent S&P, il est donc urgent de prendre des mesures. Les réformes structurelles sont nécessaires, actuellement il est encore possible de les appliquer en prenant en compte l’aspect social mais si nous attendons encore longtemps les mesures seront plus radicales et moins sociales" a ajouté Yves Leterme.

Le premier ministre sortant a encore indiqué que le gouvernement d'affaires courantes avait fait tout ce qui était possible et nécessaire pour la sauvegarde du pays, la balle est vraiment dans le camp des négociateurs (qui forment le nouveau gouvernement), ils doivent réaliser un budget crédible.
 

La vente des obligations d'Etat se déroulera comme prévu

L'administration de la trésorerie mettra en vente lundi des obligations d'Etat, comme prévu, malgré la dégradation de la note financière de la Belgique par l'agence Standard & Poor's, a indiqué samedi le Premier ministre Yves Leterme sur les ondes de la VRT.
L'Agence de la dette a déjà fait savoir qu'elle espérait vendre lundi des obligations d'Etat pour un montant oscillant entre un et deux milliards d'euros. Sont visés ici les "OLO" qui courent jusqu'en mars 2018, septembre 2021, mars 2035 et mars 2041.