"Fumer en présence d’enfants est de la cruauté"

La Ligue flamande contre le Cancer demande au gouvernement fédéral d’interdire de fumer en présence d’enfants. Selon des estimations, 116.000 jeunes citoyens seraient exposés quotidiennement à la fumée des cigarettes de leurs parents. La Ligue considère cela comme une forme de mauvais traitement, puisque tout le monde sait que fumer passivement nuit aussi à la santé.

Interviewé ce mardi dans l’émission matinale « De Ochtend » de la première chaîne radio de la VRT, Erwin De Clerck, directeur du service Prévention de la Ligue flamande contre le Cancer, indiquait que selon les estimations « 116.000 enfants sont quotidiennement en contact avec la fumée de tabac ».

Les enfants exposés à la fumée de cigarettes, de pipe ou de cigares courent un risque accru de mort subite, d’asthme et de bronchite, mais aussi d’infection de l’oreille moyenne et de méningite.

« Tout le monde s’accorde sur le fait que fumer passivement nuit aussi à la santé. Le risque que les enfants dont les parents fument se mettent eux-mêmes à fumer plus tard est également deux ou trois fois plus élevé que pour les enfants dont les parents ne fument pas. Fumer en présence d’enfants peut donc être considéré comme une forme de mauvais traitement », estime De Clerck.

La Ligue flamande contre le Cancer voudrait voir adopter une loi qui interdise de fumer en présence d’enfants. “Nous savons que les contrôles et les sanctions seront difficiles à mener à bien. Mais une loi doit être le premier pas vers un changement de mentalité. En tant qu’autorité, vous manquez à vos devoirs si vous ne fixez pas la norme. Il y a encore d’autres choses qui sont interdites à domicile, et dans la sphère privée. Grâce à une loi interdisant de fumer en présence d’enfants, on pourrait libérer des fonds pour des campagnes de sensibilisation ».