Beyoncé retravaille son clip contesté par Rosas

La chanteuse américaine de R&B Beyoncé Knowles, qui avait admis s’être inspirée dans son dernier clip vidéo du travail de la chorégraphe belge Anne Teresa De Keersmaeker, a mis en ligne une version retravaillée de "Countdown". Selon les journaux du groupe de presse flamand Corelio, cette nouvelle version ne contiendrait plus d’allusions aux chorégraphies de la créatrice belge dansées par sa compagnie Rosas.

Le nouveau clip vidéo de la chanteuse américaine Beyoncé, sorti début octobre, avait soulevé des protestations dans les milieux belges de la danse. Les similitudes entre le clip intitulé « Countdown » et les spectacles « Rosas danse Rosas » et « Achterland » de la danseuse et chorégraphe belge Anne Teresa De Keersmaeker étaient en effet évidentes. De Keersmaeker accusait donc Beyoncé de plagiat.

Les avocats de la compagnie de danse d’Anne Teresa De Keersmaeker (photo), Rosas, avaient alors pris contact avec le manager de la chanteuse de R&B, demandant que les allusions directes aux spectacles de la chorégraphe belge soient retirés du clip vidéo.

Dans un communiqué, Beyoncé avait alors admis s’être inspirée du travail de De Keersmaeker, mais affirmait avoir aussi eu d’autres sources d’inspiration, comme Audrey Hepburn, Brigitte Bardot, Andy Warhol, Twiggy et Diana Ross.

La version retravaillée du clip que Beyoncé vient de mettre sur internet ne contient plus les scènes qui font allusion au travail d’Anne Teresa De Keersmaeker. Ces dernières sont remplacées par des images de la chanteuse américaine.

Les journaux du groupe de presse flamand Corelio, qui ont examiné la version retravaillée, concluent que De Keersmaeker semble avoir remporté une victoire, « alors qu’il aurait été très peu probable que le clip vidéo soit interdit, comme le réclamait De Keersmaeker ».