Les transports perturbés par la manifestation

La circulation des bus, des trams et du métro est fortement perturbée par l’action syndicale menée ce vendredi à Bruxelles. De nombreux chauffeurs participent ce matin à la manifestation contre les nouvelles mesures prises dans le cadre de l’accord sur le budget fédéral.

Des milliers de militants syndicaux de la FGTB, CSC et CGSLB ont rejoint vendredi matin le quartier Nord de Bruxelles où part vers 10h30 la grande manifestation nationale contre l'austérité. Quelque 50.000 manifestants sont attendus par les syndicats qui ont mobilisé leurs troupes contre les mesures d'austérité prévues dans le cadre du budget fédéral.

Le cortège passera par la gare du Midi en passant par le boulevard Jacqmain, la place De Brouckère, les boulevards Anspach et Lemonnier. La police prévoit de nombreux embarras de circulation au centre de Bruxelles où les tunnels de la "Petite ceinture" seront fermés. La fin de la manifestation est annoncée pour 13h00.

Les syndicats avaient annoncé l'organisation de cette manifestation le 15 novembre dernier alors que les négociateurs n'avaient toujours pas trouvé un accord sur le budget fédéral. Ils manifestent aujourd’hui en front commun contre les économies budgétaires du nouveau gouvernement.

Importantes perturbations en Flandre

La circulation des bus et des trams de la société flamande de transport en commun De Lijn est perturbée vendredi matin. De nombreux bus sont en effet restés au dépôt, les chauffeurs participant à la manifestation nationale contre l'austérité prévue dans les rues de Bruxelles.

Dans le Brabant flamand, les perturbations les plus importantes sont signalées dans la région de Dilbeek, le Pajottenland, le nord-ouest de la province et à Louvain où un bus sur trois circule. Dans la province d'Anvers, seuls 30% des bus circulent et dans la métropole, il n'y a quasiment pas de trams. Dans le Limbourg, la moitié des bus roulent.

A Gand aussi, la circulation des bus et trams est très perturbée, certaines lignes étant desservies avec un horaire du dimanche. Dans la région de la Dendre, 60% des bus sont sortis des dépôts. En Flandre occidentale, le trafic des bus est normal dans la région de Roulers. Enfin, dans les régions d'Ostende et de Bruges, la moitié des bus circulent.

Une situation meilleure que prévue à Bruxelles

Les métros bruxellois de la ligne 1 circulent vendredi matin selon une fréquence de 10 minutes entre la station Gare de l'Ouest et Montgomery. La fréquence des métros de la ligne 2 est de 15 minutes. Quatre lignes de trams sont également exploitées.

Le nombre de trams circulant dans la capitale est supérieur à celui annoncé la veille par la STIB. Les trams des lignes 3 et 39 circulent normalement. Environ 85% des trams des lignes 7 et 82 ont quitté leur dépôt.

Les bus de quatorze lignes roulent dans les rues de Bruxelles à des fréquences variables. En moyenne, de 70 à 80% des bus de ces lignes ont quitté leur dépôt. Le site Internet de la STIB (www.stib.be) est régulièrement mis à jour.

Notons enfin qu’à l’heure de pointe du matin, les temps de parcours et des files sur le réseau routier n’étaient que légèrement au-dessus de la moyenne. Un maximum de 125 kilomètres de files à Bruxelles et en Flandre ont été constatées. Le compteur s'est établi à maximum 160 kilomètres d'embouteillages pour toute la Belgique.