L’enfant et sa mère disparus donnent signe de vie

La disparition de Pierre-Alexandre Claus, un garçon autiste de 9 ans, et de sa mère originaires de Wanze avait mené mardi à la toute première « Child Alert » lancée en Belgique. La police estimait en effet que la vie de l’enfant pouvait être en danger. La mère a maintenant repris contact avec son entourage, indique le procureur du Roi de Huy, Pierre Romijn.

Les recherches pour retrouver Christa Claus et son fils de 9 ans, Pierre-Alexandre, ont été suspendues. La maman a en effet repris contact spontanément avec une personne de son entourage et tenu des propos rassurants sur elle-même et son enfant et leur état de santé.

Elle n’a pas fourni de détails sur l’endroit où elle se trouve, mais cela n’inquiète pas les autorités judiciaires et la police. Originaires de Wanze (province de Liège), mère et fils n’avaient plus donné signe de vie depuis dimanche dernier.

Les autorités policières estimant la disparition inquiétante et que la vie de l’enfant pouvait être en danger, le système de « Child Alert » lancé en février 2011 avait été activé pour la première fois en Belgique mardi dernier. Il s’agit d’une alerte intensive lancée via les médias, les tableaux d’affichage sur les autoroutes, par courriels et via quelque 200 entreprises.

Les panneaux d’affichage sur l’autoroute indiquaient notamment la marque, la couleur et le numéro de plaque d’immatriculation de la voiture que conduit Christa Claus, demandant aux automobilistes qui l’aurait aperçue d’appeler Child Focus, le Centre international pour enfants disparus et victimes d’abus sexuels, installé à Bruxelles.