La KU Leuven reconnaît toutes les fêtes religieuses

Les étudiants de l’université catholique de Leuven (KUL) pourront faire déplacer la date d'un examen lorsqu'elle coïncide avec celle d'une fête religieuse reconnue. Ce droit figure dans la nouvelle note de diversité de l’université.

"L’université ne peut pas modifier le contenu des cours, mais tiendra compte des origines religieuses diverses des étudiants" peut-on lire dans cette note. Il y a en effet de plus en plus d’étudiants qui pratiquent des religions différentes à la KUL.

"Il y a de plus en plus d’étudiants à l’université et cela signifie de plus en plus d’étudiants d’origines différentes, nous estimions qu’il était temps de tracer les limites entre ce qui était permis et ce qui ne l’était pas, afin de soutenir nos collaborateur" a déclaré la vice-recteur Tine Baelmans (photo).

La KUL a dressé elle-même une liste reprenant les jours qui entrent en ligne de compte. Cette liste comprend toutes les fêtes chrétiennes, juives ou musulmanes.

Des fêtes comme Pesse’h (Pâque juive), Roch hashana (Nouvel an juif), ou les fêtes musulmanes comme l’aïd el kebir, la grande fête ou fête du sacrifice pourront donc être prises en compte.