L’année débute en feux d’artifice

A Bruxelles et à Anvers, mais aussi dans de nombreuses autres villes de Belgique, de grands feux d’artifice ont lancé l’An neuf. Malgré certaines interdictions locales, prises par mesure de sécurité, de nombreux particuliers ont aussi tiré des pétards à la Saint-Sylvestre.

Ainsi à Gand (Flandre orientale), les particuliers n’avaient le droit de faire éclater des feux d’artifice privés qu’entre 23h et 2h du matin, et s’ils étaient âgés de plus de 16 ans. A Malines (province anversoise), il fallait avoir une autorisation spéciale du bourgmestre pour pouvoir faire du feu d’artifice, sous peine d’une amende de 250 euros. A Mol, Balen et Dessel, les feux d’artifice étaient totalement interdits cette année.

Plusieurs villes du pays offraient aussi un grand feu d’artifice à leurs citoyens. A Anvers, il avait lieu traditionnellement le long des quais de l’Escaut. Les spectateurs y ont vu partir en lumières multicolores et en 20 minutes quelque 1.500 kilos de poudre, d’une valeur de 30.000 euros.

A Louvain (Brabant flamand), ce sont environ 15.000 fêtards qui se sont rassemblés. La ville universitaire avait pris des mesures strictes de sécurité. Ainsi, les feux d’artifice étaient interdits sur la voie publique et des règles sévères étaient imposées en matière de consommation d’alcool. Les magasins de nuit dans le centre-ville et les échoppes sur la place du Vieux Marché n’avaient ainsi plus le droit, dès 20h, de vendre des boissons alcoolisées fortes. Bière et vin étaient par contre encore autorisés. Les fêtards ne pouvaient cependant se promener avec des verres ni des bouteilles de verre en main.

Les services de secours bruxellois sollicités

A Bruxelles, le traditionnel feu d’artifice était tiré depuis le Mont des Arts, qui abrite plusieurs grands musées de la ville. Les environs du Mont des Arts avaient donc été fermés à la circulation samedi soir. La police a évalué à plusieurs dizaines de milliers le nombre de spectateurs rassemblés sur les lieux du feu d’artifice. Un accompagnement musical était prévu dès 22h30.

Les pompiers bruxellois ont quant à eux connu une nuit agitée. De nombreux appels concernaient des fêtards ivres. Un homme en état d’ébriété est également tombé dans le canal, alors qu’il voulait monter à bord d’un bateau où se donnait une fête. Il a pu être sauvé de l’eau, mais se trouvait en état critique.

Dans le centre de Bruxelles, deux piétons ont été renversés par une voiture. L’un d’entre eux a été grièvement blessé, l’autre plus légèrement. Trois voitures ont d’autre part été incendiées. Et dans la commune de Schaerbeek, des enfants ont bouté le feu à un matelas en tirant des pétards dans une cave.

La police a procédé à 17 arrestations administratives, dont six pour coups et blessures volontaires.