La tempête fait 4 blessés et de gros dégâts

De nouvelles rafales de vent jusqu’à 100 km/heure et de la pluie sont annoncées pour la nuit de mercredi à jeudi, et l’avis de tempête reste valable au littoral. De nombreux parcs et bois restent donc fermés dans plusieurs villes. Les intempéries de mardi ont fait quatre blessés graves en Flandre et à Bruxelles, ainsi que d’importants dégâts matériels tant en Flandre qu’à Bruxelles et en Wallonie.

La tempête qui est arrivée mardi vers 14h00 au-dessus de la Belgique, via le littoral, a causé d’importants dégâts matériels, arraché des arbres, causé des inondations par endroits à la suite d’averses et blessé grièvement quatre personnes. Ainsi à Ostende (Flandre occidentale), une fillette de 8 ans a eu la clavicule cassée après avoir été atteinte par une affiche publicitaire qui s’était détachée d’une façade.

A Bruxelles, un gardien du parc Léopold situé Rue Belliard a été grièvement blessé par la chute d’un arbre. Deux promeneurs blessés ont aussi dû être évacués. Et à Koekelare (Flandre occidentale), un homme de 80 ans a perdu le contrôle de son véhicule à la suite d’une rafale de vent et est allé s’écraser contre un camion. Il est grièvement blessé.

Dans l’ensemble, c’est surtout la Flandre qui a été touchée ce mardi par les vents violents et les averses. Dans le Brabant flamand, les pompiers ont été très sollicités puisque 150 appels ont été enregistrés, essentiellement pour des arbres et des tuiles arrachés, notamment dans les communes de Hal (première photo dans le texte), Kraainem, Opwijk, Hever, Asse, Tervuren, Londerzeel et Wezembeek-Oppem. La coupole d’un bâtiment a été emportée par le vent à Rhode-Saint-Genèse.

A Louvain, c’est le mur de la cantine pour les étudiants de l’Université Catholique (photo ci-dessus) qui s’est écroulée sous les intempéries.

Dans le Limbourg, les pompiers ont répondu à des dizaines d’appels et ont dû intervenir 70 fois pour des arbres déracinés et des tuiles arrachées. A Kinrooi, un gros arbre s’est écrasé sur une habitation, à Genk un cycliste a été légèrement blessé par une chute lors d’une rafale de vent. Quant à l’événement « Winterland » à Hasselt, il a été fermé par mesure de sécurité.

En Flandre orientale, les pompiers ont également été sollicités par une centaine d’appels. Il y a surtout eu des dégâts à Gand, Termonde et Saint-Nicolas.

La Wallonie aussi touchée

Dans le Brabant wallon, les pompiers sont sortis pour une dizaine d’appels, pour des arbres renversés sur la voirie, des toitures ou des cheminées endommagées.

Dans la province de Liège, une barge amarrée la long de la Meuse a sombré. Les pompiers ont également dû intervenir pour des arbres arrachés à Liège, Huy, Hamoir, Amay et Marchin.

En province de Namur, c’est surtout la zone Sambreville-Sombreffe qui a été touchée par les intempéries. On a recensé un accident de la route, des arbres tombés sur la voirie, des câbles électriques arrachés, des toitures envolées. Et dans la province de Charleroi, le pompiers sont intervenus à Jumet, Monceau-sur-Sambre et Charleroi-même.

La prudence reste de mise

Ce mercredi, de nombreux parcs restaient fermés à Anvers, en Brabant flamand et à Bruxelles. Les gardiens devaient encore recenser les dégâts. « Il se peut que des parties de bois ou certains parcs restent encore fermés, le temps de déblayer les dégâts, rendre les voies accessibles, ou parce que des branches risquent encore de tomber », expliquait Filip Hubin du département Nature et Forêt.

Mais de nouvelles rafales de vent et de la pluie étaient aussi annoncées pour la nuit de mercredi à jeudi. Elles devraient arriver vers minuit et perdurer pendant toute la nuit, pour atteindre leur point culminant vers 10h ou 11h ce jeudi. A Bruxelles et en Brabant flamand, les parcs er bois resteront donc vraisemblablement fermés jusqu'à vendredi.