Les fournisseurs d’énergie débranchent 8.500 familles

En Flandre, quelque 8.500 familles ont vu l’an dernier leur approvisionnement en gaz et électricité coupé par leur fournisseur d’énergie. Cette mesure faisait suite à leur incapacité de payer encore leurs factures d’énergie. L’information est rapportée ce jeudi par le quotidien Gazet van Antwerpen.

Au total, ce seraient déjà plus de 110.000 foyers en Flandre qui ont été privés de gaz et d’électricité à la suite de leur incapacité à payer encore leurs factures. Le nombre de familles sanctionnées l’an dernier par une coupure d’approvisionnement est d’environ 8.500.

La situation s’explique avant tout par l’augmentation importante des prix à l’énergie ces dernières années. En trois ans, le prix du gaz et de l’électricité a environ augmenté d’un tiers, indique Geert Marrin de l’Institut qui soutient la construction de la société en Flandre. Les gestionnaires des réseaux d’énergie sont obligés de maintenir une fourniture minimale en gaz et électricité, mais ce n’est pas une solution, estime Marrin.

« Le problème est que le filet de sécurité créé par le gouvernement flamand n’est pas du tout confortable, en ce sens que les autorités payent un tarif social qui est en fait plus élevé que les prix du marché. Le but était que le filet de sécurité pour les familles en difficultés financières ne soit que temporaire et que ces familles puissent revenir le plus vite possible au marché libre de l’énergie. Mais on constate que les fournisseurs privés d’énergie font tout pour freiner ce retour au marché libre, notamment en exigeant des garanties beaucoup trop élevées. Ils confient en fait aux soins du gouvernement le groupe d’utilisateurs les plus vulnérables. Mais le gouvernement n’est plus capable de financer un filet de sécurité convenable ».

L’Institut « Samenlevingsopbouw Vlaanderen » demande donc que les allocations sociales et les salaires les plus bas soient revus à la hausse, afin que ces familles soient capables de payer plus facilement leur facture d’énergie.