Tempête : l’alerte orange en vigueur

Après une nuit de tempête, de fortes bourrasques de vent balayent à nouveau la Belgique ce jeudi, pouvant atteindre entre 80 et 100 km/heure. L’Institut royal de Météorologie met en garde contre les intempéries qui pourraient causer d’importants dégâts, et ont déjà fait un mort, à Roosdaal en Brabant flamand, et plusieurs blessés en Flandre occidentale.

Un homme de 64 ans est décédé ce jeudi matin à Roosdaal, en Brabant flamand, lorsqu'une porte massive qui avait été arrachée lui est tombée dessus. Au moment de l'accident l'homme travaillait sur cette porte de 5 mètres de haut.

La tempête de la nuit de mercredi à jeudi a causé d’importants dégâts en Flandre occidentale. Dans la station balnéaire de Nieuport, un arbre est tombé sur des câbles électriques. L’incident n’a pas fait de blessé, mais plusieurs familles ont été privées un certain temps d’électricité. Des câbles électriques ont également été endommagés dans les localités de Staden, Bissegem près de Courtrai et Ypres.

Sur le marché de Noël de MIddelkerke, à la côte, une femme âgée a été blessée lorsqu'elle s'est retrouvée coincée entre un conteneur et un mât de pavillon.

Vers minuit, un père et son fils ont été blessés à Kaster (Flandre occidentale) lorsque leur voiture a percuté un arbre qui était tombé en travers de la voirie. Ils ont été emmenés à l’hôpital.

Au littoral, les vents ont atteint la nuit dernière une vitesse de 100 km/heure. Les rafales sont depuis retombées à du 80 km/heure. Les autorités flamandes responsables pour le littoral mettent en garde contre des tourbillons de sable et demandent aux promeneurs de ne pas aller sur la plage ce jeudi. Le sable entrave également la bonne circulation du tram de la côte. Pendant la nuit, la société de transport De Lijn a fait enlever le sable qui s’était répandu sur les rails de tram.

Ce jeudi, l’Institut royal de Météorologie a placé l’ensemble de la Belgique en alerte orange, jusqu'à 18h au moins.

Vers 11h, la ville de Huy (province de Liège) était placée en alerte rouge, la plus haute qui soit.

Bois et parcs fermés

Dans diverses villes et communes du pays, les parcs et bois sont encore fermés à la circulation et aux promeneurs ce jeudi. Localement, la montée des eaux des cours d’eau est également suivie de près. C’est notamment le cas en Wallonie - qui devrait être moins touchée par des rafales de vent que par de fortes pluies -, où l’Eau d’Heure, la Basse Sambre, la Haute Lesse, la Haute Meuse, la Vesdre, la Haute et Moyenne Semois, la Sure, la Chiers et l’Amblève ont été placées en phase de pré-alerte de crue.

A Bruxelles, c’est le niveau de la Senne qui est surveillé de près. D’autre part, le traditionnel arbre de Noël sur la Grand-Place a été démonté une semaine plus tôt que prévu. Le sapin haut de 19 mètres était déjà de travers depuis la tempête de mardi.

A Eizeringen près de Lennik (photo), en Brabant flamand, un double lampadaire en bois s’est écroulé. Ses câbles électriques sont restés accrochés dans les branches d’un arbre et ont dû être dégagés par les pompiers. En d'autres endroits de la province, des arbres, des tuiles et des panneaux solaires ont été arrachés.

En province du Limbourg, le moment culminant de la tempête était attendu vers 10h ce jeudi matin. Dans les Fourons, on craignait déjà des inondations. Sur le périphérique extérieur de la ville de Genk, un arbre s’est abattu sur une voiture. A Tessenderlo, un arbre est tombé sur la voirie, tandis qu’à Lommel le toit d’un chalet a été emporté.

Des embarras éventuels sur le rail

Des retards ont été enregistrés à la suite de perturbations techniques sur le réseau ferroviaire belge, dues partiellement aux intempéries. Les trains entre Anvers-Sud et Zwijndrecht roulent sur une seule voie, mais c'est à la suite d’un vol de câbles.

La circulation des trains internationaux Thalys (photo) était également perturbée ce jeudi matin, en raison des intempéries aux Pays-Bas et en France.