Une équipe de la VRT échappe à une attaque en Syrie

L’équipe de la VRT se trouvait en reportage avec 15 autres journalistes étrangers dans la ville de Homs dans le centre de la Syrie. Selon Jens Franssen de la VRT-radio, plusieurs grenades ont explosé. Un journaliste de France 2, Gilles Jacquier a été tué.

Une équipe de la VRT, accompagnée par les services de sécurité syrien, participait à une visite avec une quinzaine de journalistes dans les quartiers de Homs contrôlés par le gouvernement.

 Des grenades sont soudain tombées, entre les quartiers de Akrama et Al-Nouzha, où se trouvait le groupe de journalistes.

Les cinq journalistes et techniciens de la VRT ont assisté de près à l’attaque qui a été fatale au journaliste français Gilles Jacquier (1ère photo dans le texte).

Les journalistes Rudi Vranckx de la télévision et Jens Franssen (2e photo dans le texte) de la radio accompagnés de leurs caméramans et preneurs de son (Jan Bické, Filip Van Hecke et Kris De Naegel) ont eu beaucoup de chance.

"C'était le chaos. Nous avons couru avec d'autres journalistes dans un appartement. Peu après, une deuxième grenade a explosé, ensuite une troisième et puis une quatrième", a indiqué Jens Franssen de la VRT sur Radio 1.

Les membres de la VRT sur place sont de retour dans leur hôtel de Homs et essayent désormais de quitter le pays aussi rapidement que possible.