La météo bloque nos militaires au Tadjikistan

Quelque 115 militaires belges qui ont achevé une mission de quatre mois en Afghanistan voient leur retour au pays retardé à Douchanbé, la capitale du Tadjikistan, par la neige et le froid. L’Airbus A310 allemand qui doit les ramener en Belgique est cependant attendu à l’aéroport militaire de Melsbroek ce lundi soir.

La porte-parole de l’armée, Ingrid Baeck, a indiqué ce lundi à l’agence de presse Belga que ce sont bien les conditions météorologiques hivernales - et non pas une panne touchant un avion de transport C-130 « Hercules » belge - qui sont à l’origine du retard des quelque 115 militaires qui devaient rentrer samedi au pays après une mission de quatre mois en Afghanistan.

L’Airbus A310 allemand qui doit les ramener à l’aéroport militaire de Melsbroek n’a pas pu décoller après une escale à Douchanbé, la capitale du Tadjikistan, en raison de la neige et du froid.

Les militaires qui terminaient leur mission à Kandahar, au sud de l’Afghanistan, étaient déjà arrivés avec du retard à Douchanbé, à la suite d’une panne de l’un des deux avions C-130 utilisés par l’armée belge pour les vols tactiques en Afghanistan et les liaisons avec les pays voisins lors des opérations de relève. C'est donc l'Airbus qui était venu les chercher à Kandahar.

Les conditions météo au Tadjikistan ont ensuite empêché le décollage de l’Airbus allemand, un appareil qui est réservé depuis des semaines dans le cadre des accords de coopération entre pays européens en matière de transport aérien, précise Baeck.

Les militaires qui attendent de rentrer en Belgique sont essentiellement des soldats des bases aériennes de Kleine Brogel et Florennes qui ont participé pendant 4 mois à l’opération « Guardian Falcon », l’appui aérien que six chasseurs-bombardiers F-16 belges fournissent aux troupes terrestres de la force internationale d’assistance à la sécurité (ISAF), dirigée par l’Otan.

Selon Ingrid Baeck, le départ de l’Airbus de Douchanbé était prévu ce lundi vers 10h, heure belge, si la météo le permettait. L’appareil devrait alors arriver à l’aéroport militaire de Melsbroek vers 19h, ce lundi soir.