La nuit la plus froide de cet "hiver"

Pendant la nuit de lundi à mardi, les températures sont descendues jusqu’à -8,2° à Elsenborn (province de Liège) et à -2,2° à l’Observatoire d’Uccle (commune bruxelloise). Les producteurs de fruits sont ravis de cette offensive hivernale, alors que jusqu’ici les températures sont restées en général supérieures à la moyenne de saison.

Les bonnets, écharpes et gants fourrés n’avaient jusqu’ici pas encore eu beaucoup l’occasion de sortir des armoires, en raison des températures très douces pour la saison. Le gel nocturne a cependant fait son apparition ce week-end.

Pendant la nuit de lundi à mardi - qui aura été jusqu’à présent la plus froide de cet hiver clément - les températures sont descendues jusqu’à -8,2°C à Elsenborn, en province liégeoise. A Kleine Brogel (province du Limbourg) et Virton (province du Luxembourg), le mercure a chuté à -5,8 degrés, tandis que l’on enregistrait -4,7° à Ostende, -4,6° à Anvers et -2,2° à l’Observatoire d’Uccle.

Ce mardi, le temps restera sec et principalement ensoleillé, avec des maxima compris entre 2 et 5 degrés. Dans la nuit de mardi à mercredi, le thermomètre devrait à nouveau indiquer des températures négatives en de nombreux endroits du pays.

L’offensive hivernale nocturne est saluée par les producteurs de fruits. « Les températures négatives sont une bénédiction pour nos arbres fruitiers », explique l’agriculteur Marc Bels dans les pages du quotidien Het Nieuwsblad. « Le froid met en route leur mécanisme de défense contre l’hiver. Les arbres prennent ainsi à nouveau un rythme plus lent et se mettront moins rapidement à bourgeonner ». Les arbres fruitiers risquent donc moins d’être endommagés par le gel nocturne au cours des prochaines semaines.