Les familles préfèrent à nouveau économiser

Le taux d’épargne des ménages belges a atteint 17,2% de leurs revenus au troisième trimestre de l’an dernier, soit son plus haut niveau depuis début 2010. C’est ce qu’indiquent les chiffres de la Banque Nationale.

Les revenus bruts disponibles des ménages ont augmenté de 2% au troisième trimestre de l’année dernière, principalement en raison de la hausse des salaires et rémunérations.

Parallèlement, la croissance des dépenses de consommation des ménages a ralenti pendant cette période et s’est établie à 0,3%, contre 1,3% au trimestre précédent. Les dépenses d’investissement des ménages, qui concernent avant tout la construction et la rénovation d’habitations, ont été réduites de 0,8% par rapport au deuxième trimestre de 2011. Et le taux d’investissement s’est fixé à 9,5%, contre 9,7% le trimestre précédent.

Alors qu’au premier et au deuxième trimestres de l’an dernier le taux d’épargne atteignait, respectivement, 15,4% et 15,8%, il a bondi au troisième trimestre à 17,2%.