Le fisc engage des "chasseurs de fraude"

Le ministère belge des Finances va engager cette année encore 276 nouveaux agents. La plupart d’entre eux travailleront pour l’Administration générale de lutte contre la fraude fiscale - nouvelle dénomination de l’Inspection spéciale des Impôts (ISI) -, qui verra ainsi ses effectifs augmenter de 25%. La lutte contre la fraude doit rapporter 720 millions d’euros à l’Etat en 2012, indique le quotidien De Standaard.

Afin de pouvoir lutter de façon plus efficace contre la fraude fiscale, et permettre ainsi à l’Etat d’engranger en 2012 quelque 720 millions d’euros, le ministère des Finances va engager cette année encore 276 agents supplémentaires. Il recherche essentiellement des personnes qui ont un diplôme supérieur, titulaires d’un baccalauréat ou d’un mastère.

« Nous souhaitons engager des économistes, des comptables, des juristes mais aussi des informaticiens », indique Francis Adyns du Service public fédéral Finances. « Tout le monde sait que la fraude fiscale passe aussi par l’internet. C’est la raison pour laquelle nous cherchons également des informaticiens, notamment pour gérer l’exploration de données. Il s’agit de recouper diverses sources de données pour pouvoir établir des profils de risque ».

La plus grande partie des nouvelles recrues des Finances seront affectées à l’Inspection spéciale des Impôts, rebaptisée Administration générale de lutte contre la fraude fiscale. Ce service verra ainsi ses effectifs augmenter de 25%. Les autres agents iront dans d’autres services, mais seront néanmoins affectés à la lutte contre la fraude fiscale.