Les prix de l’immobilier remontent

Au cours de l’année 2011, les prix moyens des maisons et appartements en Belgique ont augmenté, respectivement, de 10,7% et 8,4%, pour dépasser les 200.000 euros en moyenne. C’est ce qui ressort des chiffres de la Fédération royale du notariat belge (FRNB).

L’immobilier belge est redevenu nettement plus cher l’an dernier. Pour preuve, le baromètre de la Fédération royale du notariat belge a noté une augmentation importante en 2011 des prix moyens des maisons et appartements.

Ainsi, le prix des maisons a augmenté de 10,7% l’an dernier par rapport à 2010, pour atteindre une moyenne de 214.000 euros. En Flandre, le prix moyen était de 229.374 euros en 2011 - ce qui représente une hausse de 8,4% - contre 165.066 euros en Région wallonne (+12,6%). A Bruxelles, une maison d’habitation s’est vendue en moyenne à 364.982 euros, soit une augmentation de 8,1% par rapport à l’année passée.

Pour ce qui est du prix des appartements, le baromètre des notaires a enregistré une hausse de 8,4% en Belgique, où les biens se sont vendus en moyenne à 206.000 euros. En Flandre, un appartement coûtait en moyenne 208.463 euros (hausse de 7,3%), à Bruxelles quelque 210.056 euros (+2,8%), et en Wallonie environ 150.993 euros (+5,3%).

L’an dernier, on a constaté 2,9% de transactions supplémentaires par rapport à 2010. Cette augmentation serait notamment due à la progression de l’activité immobilière à Bruxelles (5,2%), en Flandre (3,2%) et en Wallonie (1,9%).

Sur le marché de l’immobilier, les prix des maisons restent les plus élevés à Bruxelles, puis en Brabant wallon et en Brabant flamand. Pour les appartements, c’est la Flandre occidentale qui demeure la plus chère (avec ses nombreux appartements au littoral notamment), devant Bruxelles et le Brabant flamand.