Retour aux sources pour Action Damien

La campagne de l’organisation à but humanitaire Action Damien (autrefois appelée Fondation Damien), qui aura lieu du 27 au 29 janvier, est placée cette année sous le signe de la lèpre avec un gros plan sur la ville de Moba, à l’est du Congo, qui est l’un des principaux foyers de la maladie en Afrique.

Action Damien (autrefois Fondation Damien, du nom du prêtre flamand qui a consacré sa vie aux lépreux de Molokaï) existe depuis 1964. Elle s’est d’abord consacrée à la seule lutte contre la lèpre avant d’étendre rapidement son action à la lutte contre la tuberculose, puis la leishmaniose ou « lèpre des montagnes », qui affecte les régions montagneuses reculées d’Amérique latine.

En 2010, quelque 332.547 patients atteints de lèpre, de tuberculose ou de leishmaniose ont reçu un traitement adéquat grâce aux 1.500 collaborateurs locaux d'Action Damien. A l'échelle mondiale, la tuberculose affecte chaque année de 8 à 10 millions de personnes dont 1,5 à 2 millions décéderont. La lèpre fait annuellement 250.000 nouvelles victimes qui risquent des mutilations et l'exclusion sociale, si elles ne sont pas prises en charge à temps.

La campagne 2012 d’Action Damien se concentrera sur la région de Moba, en République démocratique du Congo, qui est l'un des principaux foyers endémiques pour la lèpre à l'échelle du continent africain. Les petits villages de pêcheurs situés le long des rives du lac Tanganyika abritent d'ailleurs de nombreux patients mutilés. Chaque année, 250 nouveaux cas de lèpre y sont détectés, alors que 40 euros suffisent aux patients pour éviter de telles séquelles.