La KBC cède sa filiale polonaise Warta

Le bancassureur belge a conclu un accord avec le groupe allemand Talanx International sur la cession de 100% des actions de sa filiale d’assurances polonaise Warta, pour un montant global de 770 millions d’euros. L’opération, qui doit encore recevoir l’aval des autorités de contrôle, devrait être finalisée au second semestre de cette année.

Après l’injection de capital des autorités fédérales belges, dont il avait bénéficié en 2008, le groupe belge de bancassurance KBC avait été prié par les autorités européennes de réorienter ses activités. Ce vendredi matin, il a annoncé avoir conclu un accord avec le groupe allemand Talanx sur la cession à 100% des actions de sa filiale d’assurances polonaise Tuir Warta pour un montant global de 770 millions d’euros.

« Cette transaction constitue une nouvelle étape importante dans le déploiement de notre stratégie actualisée. Malgré un contexte macroéconomique extrêmement difficile et des conditions de marché très volatiles, nous avons réussi à mener à terme l’un de nos dossiers de désinvestissement les plus importants, pour un prix intéressant, ce qui a une incidence très favorable sur le compte de résultats », se réjouissait Jan Vanhevel, l’administrateur-délégué de la KBC.

Pour le groupe allemand Talanx, la filiale d’assurance polonaise représente un bon investissement. Warta, dont la KBC détenait 100% du capital depuis 2006, est le deuxième assureur de Pologne, avec une part de marché de 8,1% , quelque 240 agences propres, environ 1,5 million de clients et 2.765 collaborateurs.

Quant à Talanx, il occupe la troisième place du marché de l’assurance en Allemagne. Basé à Hanovre, le groupe est présent dans 150 pays. Le rachat de Warta va lui permettre de consolider sa position en Europe centrale et de l’est.