Peeters appelle Di Rupo à la concertation

Lors de l’émission "De zevende dag" (VRT), le ministre-président flamand, Kris Peeters (CD&V) a appelé le Premier ministre Elio Di Rupo (PS) à organiser une concertation avec les Régions. Il dénonçait ainsi la confusion récente sur la déductibilité fiscale des prêts hypothécaires. Le cabinet d’Elio Di Rupo réagit avec étonnement, soulignant que le Premier ministre a rencontré les ministres-présidents des quatre entités fédérées vendredi dernier.

ll y a quelques jours, on apprenait que l’une des conséquences de la réforme de l’Etat sera la disparition dès 2014 de la déduction fiscale fédérale des prêts contractés pour l’achat d’une habitation. Dès 2014, les Régions flamande, bruxelloise et wallonne devraient ainsi pouvoir élaborer de façon autonome leur propre politique de logement, avec des compétences et des moyens financiers qui leur auront d’ici là été transférés depuis le niveau fédéral.

Ce dimanche, le ministre-président flamand Kris Peeters a une fois de plus tenu à apaiser les esprits face à l’inquiétude du secteur de l’immobilier et des propriétaires de logements qui remboursent encore des prêts hypothécaires. On ne sait toutefois pas encore comment le gouvernement flamand compte mener sa politique du logement dès 2014. Un rapport à ce sujet doit paraître d’ici au 15 février.

Kris Peeters souligne que la question démontre toutefois la nécessité d’une concertation entre le fédéral et les entités fédérées, non seulement au sujet des crédits hypothécaires, mais également concernant d’autres conséquences directes de la réforme de l’Etat sur les Régions. "La concertation fédéral-entités fédérées permettra d'éviter que l'incertitude croisse chez le citoyen sur des dossiers comme les allocations familiales ou les chèques-services", a ainsi affirmé Kris Peeters.

"Le Premier ministre doit veiller à la concertation dans cette période de transition", a insisté le ministre-président flamand, appelant M. Di Rupo à "prendre une initiative". Il a dit espérer qu'après ses visites aux Pays-Bas et au Luxembourg, M. Di Rupo rendrait aussi visite aux chefs des gouvernements flamand, wallon et bruxellois. "S'il le souhaite, on peut organiser très vite" une telle visite", a-t-il encore ajouté.

"Une réunion informelle vendredi dernier"

Les services du Premier ministre n'ont pas caché un certain étonnement face à cet appel à la concertation du chef du gouvernement flamand. Elio Di Rupo a en effet eu ce vendredi à 13 heures une réunion, entre autres sur la réforme de l'Etat, avec les quatre ministres-présidents des entités fédérées, ont-ils indiqué.

Elio Di Rupo n'en a pas moins "compris" l'appel de Kris Peeters. La rencontre de vendredi était de nature informelle. Le "contact officiel" que souhaite M. Peeters aura bien lieu, a assuré un porte-parole de M. Di Rupo.