Les pompiers devant le 16 rue de la Loi

Les pompiers qui étaient tenus à l'écart du 16 rue de la loi, où se tient le conseil des ministres, sont finalement entrés dans la zone neutre. Une délégation doit être reçue par la ministre de l’Intérieur Joëlle Milquet (CDH).

Une délégation d'une dizaine de pompiers va être reçue en fin de matinée au cabinet de la ministre de l'Intérieur, Joëlle Milquet. Le ministre des Pensions, Vincent Van Quickenborne, assistera également à la rencontre.

Environ cinquante pompiers manifestent vendredi matin à Bruxelles pour protester contre la réforme des pensions qui ne tient pas compte, selon eux, de la pénibilité de leur travail.
Leur objectif était de se rendre devant le 16, rue de la Loi, où se tient le conseil des ministres.
Dans un premier temps, les hommes du feu et leurs camions ont été bloqués derrière des chevaux de frise à hauteur du carrefour Arts-Loi. Ils ont ensuite perdu patience et ont franchi le barrage pour se réunir devant le cabinet du premier ministre.
Un cordon de policiers, armés de matraques et de boucliers, s'est réuni devant le bâtiment pour en protéger l'entrée.
Les policiers ont été aspergés de poudre d'extincteur par les manifestants, qui ont également arrosé d'eau la façade du bâtiment.
Vers 11h00, manifestants et pompiers se sont déplacés vers le cabinet de la ministre Milquet, situé au numéro 2 de la rue de la Loi.
 

"Pensez à nos enfants et à nos petits-enfants"

"C'est un travail très pénible" a déclaré Mil Luyten du syndicat socialiste. "Ce n'est pas tenable jusqu'à 62 ans. Les pompiers proposent que leur pension soit alignée sur celle des policiers, à savoir jusqu'à 58 ans.

Le secrétaire d'Etat à la Fonction publique Hendrik Bogaert (photo) a mis en garde au début du conseil de cabinet contre toute nouvelle exception à la réforme des pensions. "Si nous commençons à faire des concessions aujourd'hui, alors nous allons être submergé de demandes de différents groupes pour demanderont des concessions supplémentaires. Nous devons penser à nos enfants et petits-enfants. Nous devons nous assurer qu'ils pourront bénéficier d'une bonne retraite" a encore déclaré Hendrik Bogaert.

La Belgique compte 17.500 pompiers, dont 5.000 professionnels.