Anderlecht remporte le clasico in extremis

Battu 1-2 par Anderlecht, dimanche lors du clasico de la 25-ème journée, les rouches du Standard peuvent se reprocher de ne pas s'être mis à l'abri après l'ouverture rapide du score. Mais surtout d'avoir perdu pied en 2-ème mi-temps.

Tchité a embrasé Sclessin dès la 8-ème minute en marquant sur penalty. Juhasz, coupable d'une intervention fautive sur Cyriac, a logiquement écopé d'un carton jaune. Mais l'action s'est-elle bien déroulée dans le rectangle, ainsi que l'estimèrent l'arbitre Gumienny et ses assistants? Les images de la télévision ont clairement montré que non.

Toujours est-il que le typhon mauve censé écraser le championnat ne soufflait guère, au contraire de la tempête rouche. Mais Proto n'est jamais meilleur qu'en pleine tourmente. Il le démontra encore trois fois devant Mujangi-Bia et Tchité (20-ème et 23-ème). Anderlecht restait ainsi en vie à la mi-temps. D'autant que la demi-heure passée, le Standard avait plutôt assuré.

Anderlecht échappa à la mise à mort dès la reprise, une percée de Tchité étant injustement arrêtée par... le drapeau levé du juge de ligne. Mbokani a dû sauter trop haut pour cadrer sa reprise sur un centre de Suarez à l'heure de jeu.

Le Standard avait perdu pied, et Juhasz égalisa sans surprise de la tête après une sortie manquée de Bolat à la 75-ème. Puis "Dieu, sur service de "Jova", déjà à l'origine du 1er but, porta l'estocade finale (88-ème).

De nouveaux défis attendent les deux équipes jeudi au Wisla Cracovie et à AZ Alkmaar, en 1/16-ème de finale-aller de l'Europe League.