Nombreux accidents sur le verglas

La pluie qui est tombée pendant la nuit sur un sol encore gelé a formé du verglas, qui rendait de nombreuses routes particulièrement dangereuses ce lundi matin. Les principales difficultés se situaient dans le Tournaisis et sur l’autoroute E40, entre Erpe-Mere et Aalter (Flandre orientale). Divers accidents ont engendré de longs embouteillages. Et des précipitations hivernales étaient encore annoncées pour le courant de la journée.

La police fédérale avait appelé les automobilistes à adapter leur vitesse ce lundi matin, en raison de la présence de brouillard réduisant la visibilité et de verglas. Certaines routes rendues trop dangereuses par le verglas en Flandre occidentale avaient même été fermées à la circulation.

Les services d’épandage de l’Agence flamande des routes et de la circulation ont indiqué avoir jeté préventivement quelque 1.005 tonnes de sel sur le réseau routier et autoroutier du nord du pays, dans la nuit de dimanche à lundi. Le risque de verglas restait néanmoins bien réel, notamment aux endroits où tombait une fine pluie.

La situation aura été particulièrement difficile ce lundi matin dans le Tournaisis et sur l’autoroute E40, entre Erpe-Mere et Aalter, en Flandre orientale. De nombreux accidents ont été signalés sur l’E42 et l’E429, mais aussi que l’E40 entre Ostende et Bruxelles, et principalement sur le tronçon entre Aalter et Erpe-Mere. Dans la direction opposée, entre Bruxelles et le littoral, divers accidents se sont aussi produits dans les environs d’Aalter.

A Anvers, une automobiliste a été grièvement blessée à la suite d’un dérapage sur du verglas. Elle a dû être libérée de sa voiture par les pompiers. Une section de l’A12 en direction des Pays-Bas a dû être fermée plusieurs heures à hauteur de Zandvliet à la suite d’un autre accident.

En Flandre occidentale, des accidents se sont produits à Reningelst et Staden. A Zwevezele, deux camions ont glissé sur un ralentisseur de trafic, terminant leur course l’un contre deux voitures garées et l’autre contre une habitation.

Les bus de la société régionale de transports en commun De Lijn ont également éprouvé des difficultés à rouler sur les voies verglacées. Quatre lignes n’ont ainsi pas pu être desservies, aux alentours de Bruges, tandis que des retards d’une demi-heure étaient enregistrés sur d’autres lignes, notamment en Flandre orientale.

Pendant l’heure de pointe matinale, 200 kilomètres de files ont été enregistrés en Flandre, soit 50 à 60 km de plus qu’un lundi normal. Des précipitations, sous forme de neige ou de pluie verglaçante, devaient en outre se déplacer de l’ouest du pays vers Bruxelles en cours de journée.

Les services d’épandage restaient en stand-by toute la journée.