Trafic perturbé aux ports d’Anvers et Zeebrugge

Les lamaneurs, chargés des opérations d’amarrage des navires, ont entamé durant la nuit une grève de protestation contre la réforme des retraite qui prévoit le recul de l’âge de leur pension à 62 ans. L’action touche principalement les ports d’Anvers et de Zeebrugge qui tournent actuellement au ralenti.

Les lamaneurs ont entamé leur grève hier tard dans la soirée. L’action a notamment entraîné la fermeture du pont de Zelzate, ainsi que de nombreux problèmes de circulation des navires aux ports d’Anvers et de Gand.

A Zeebrugge aussi les les pilotes maritimes ont suspendu leur travail. Durant la nuit, l’action n’a toutefois pas eu de grand impact sur la navigation. De nombreux armateurs avaient en effet pris leurs dispositions et avancé ou postposé leur arrivée dans le port. Les navires qui n'avaient pas besoin d'être guidés ont pu entrer et sortir sans problème.

Les services maritimes ont également arrêté le travail à Ostende. Seule la centrale d'urgence est restée opérationnelle. En cas d'urgence, le travail était assuré par les bateaux de Blankenberge et Nieuport ainsi que par le Seaking de Coxyde.

Anvers et Zeebrugge toujours perturbés

Ce matin à 6 heures, la grève des lamaneurs a été suspendue dans le port de Gand qui a été rouvert à la navigation. Au total, un quinzaine de navires n’ont pas pu quitter le port durant la nuit. Les premiers bateaux devraient pouvoir sortir aux alentours de 13 heures. Le trafic risque toutefois d’être encore perturbé en raison des actions menées dans les autres ports.

A Anvers et à Zeebrugge, les lamaneurs poursuivent en effet leur mouvement de protestation en effectuant une grève perlée. Après chaque opération de guidage, les lamaneurs observeront ainsi le maximum de temps de repos autorisé. La circulation des bateaux sera donc fort limitée voire nulle, puisque l'action entraîne des conséquences sur l'ensemble des services.

Au niveau des négociations, les syndicats attendent toujours d'être conviés par le ministre des Pensions Vincent Van Quickenborne, ce dernier ayant uniquement reçu lundi l'association professionnelle des lamaneurs. Aucune concertation n'a par ailleurs été organisée à l'échelon régional.

Les plus consultés