Un nouveau remède contre le VIH

Des chercheurs de l’Institut de médecine tropicale (ITG), de l’hôpital universitaire d’Anvers (UZA) et de l’Université d’Anvers ont développé un nouveau vaccin thérapeutique contre le VIH. La nouvelle méthode, qui consiste à utiliser les globules blancs du patient, ne permet pas de guérir du sida, mais bien de réprimer le virus.

Les chercheurs flamands ont développé ce vaccin thérapeutique contre le VIH, le virus de l’immunodéficience humaine, responsable du sida, et l’ont testé sur des volontaires.

Ce vaccin utilise les globules blancs du patient qu'on prélève et qu'on entraîne en quelque sorte à reconnaître le VIH, puis à le combattre. Cette nouvelle méthode ne permet cependant pas encore de guérir du sida, souligne l'Institut de médecine tropicale.

Le problème essentiel dans le traitement des séropositifs est que le cocktail de médicaments prescrits ne fait pas effet durablement. Si l'on arrête le traitement, le charge virale augmente à nouveau fortement.

La nouvelle recherche a démontré que les "cellules de combat" (les cellules CD8) reçoivent trop peu de soutien de la part des cellules dendritiques qui doivent les informer de l'endroit et du moment opportun pour attaquer le VIH. Ce sont ces cellules dendritiques que l'on extrait du corps du patient afin de leur apprendre à mieux reconnaître le virus.

Les cellules dendritiques des patients sont mises en culture et enrichies d'informations sur le VIH. Elles sont ensuite réintroduites par intervalles dans le corps.

Les cellules de combat semblent alors capables de mieux reconnaître le VIH. Le virus mute cependant très rapidement et la façon de le combattre n'est pas encore parfaitement au point, ce qui explique qu'une véritable guérison n'est pas encore pour demain.

En Belgique, on dénombre environ 12.000 patients atteints du VIH. Le virus touche quelque 34 millions de personnes dans le monde.

Les plus consultés