Bpost teste un service de livraison à domicile

Le service, encore unique en Belgique et inexistant dans les pays voisins selon Bpost, permettra au client de choisir où et quand des biens ou services doivent lui être livrés. Les facteurs travailleront aussi le soir et le samedi. Les premiers tests auront lieu à Saint-Nicolas, Grammont et Turnhout.

Selon le porte-parole de la poste belge, la nouveauté du service qui entre actuellement dans une phase de test réside dans le fait que l’initiative de la livraison émanera du destinataire de biens ou de services et pas de l’expéditeur, comme c’est actuellement le cas dans les services postaux.

Les biens ou services seront livrés où et quand le client le désire. Les achats pourront avoir été faits en ligne, ou auprès de commerces de quartier ou de grandes surfaces. Bpost table sur le succès grandissant du commerce en ligne mais vise aussi les personnes âgées qui éprouvent des difficultés à se déplacer.

La livraison à domicile se fera sur rendez-vous, y compris en soirée ou le samedi. Bpost envisage même des livraisons le dimanche, mais cette option doit encore être examinée. Le nouveau service de livraison impliquera en tous cas que les facteurs travaillent aussi en soirée et le samedi. Dans une première réaction, les syndicats ne s’opposent pas à priori au nouveau service, estimant qu’il devrait pouvoir contribuer à maintenir le volume de travail et donc aussi le volume d’emploi.

Bpost sera responsable de la livraison proprement dite, mais aussi de la conception de la plate-forme grâce à laquelle les commerçants, les prestataires de services et les clients peuvent régler les livraisons. Bpost affirme que ce projet est « d’importance stratégique » pour l’entreprise et devrait, à terme, permettre de compenser la baisse des volumes de courrier. L’administrateur délégué de Bpost, Johnny Thijs, estime même qu’il « peut s’agir de notre projet de croissance par excellence pour l’avenir ».

Si les test s’avèrent concluants, le nouveau service de livraison à domicile sera définitivement lancé à la fin de cette année et s’étendra progressivement en 2013. Bpost lance une série de tests dans les villes flamandes de Saint-Nicolas, Turnhout et Grammont, ainsi que dans une entité wallonne qui doit encore être précisée. A Grammont, le concept sera testé via la livraison de repas chauds à 75 personnes qui bénéficient du soutien du centre public d’aide sociale. A Saint-Nicolas, le test englobera 800 familles.