Le corps de Stijn Saelens a été retrouvé

Le cadavre retrouvé vendredi enterré dans un trou, dans un bois de Maria-Aalter en Flandre orientale, est bien celui du châtelain de Wingene, Stijn Saelens, disparu depuis le 1e février. Une équipe de la police scientifique et un médecin légiste se sont rendus sur place, avant que le parquet de Bruges ne confirme l'information ce vendredi soir, ajoutant que l'homme de 34 ans a été victime d'un crime.

Le cadavre avait été découvert ce vendredi après-midi dans un bois de Maria-Aalter (Flandre orientale), au terme de près de deux jours de recherches à cet endroit. Le corps était enterré dans un trou.

Tout portait à croire, au moment de la découverte, qu'il s'agissait du châtelain de 34 ans (photo) disparu depuis plus de deux semaines, mais ni Alain Remue de la Cellule personnes disparues, ni le parquet de Bruges n'avaient souhaité confirmer l'information avant la descente sur place d'un médecin légiste et de la police scientifique.

Les enquêteurs ont fait la macabre découverte à une centaine de mètres du chalet de Pierre S., l'un des trois inculpés, âgé de 61 ans et connu de la justice. Ce dernier est une connaissance du beau-père de la victime, également inculpé.

Notons que deux journalistes ont été arrêtés administrativement vendredi parce qu'ils se trouvaient dans le périmètre établi par les services d'ordre.

Trois hommes soupçonnés

Une nouvelle action de recherche avait été lancée ce matin dans un bois des environs de Maria-Aalter, pour la deuxième journée consécutive. Jeudi, trois des six suspects interpellés la veille avaient été placés sous mandat d'arrêt pour l’assassinat du châtelain. Il s'agit du beau-père et du beau-frère de la victime, ainsi que de Pierre S, âgé de 61 ans et originaire d'Aalter.

Les trois autres suspects, dont deux ressortissants tchétchènes déjà interpellés précédemment, ont quant à eux été libérés, faute de preuves. Le beau-père de Stijn Saelens, le médecin André Ghyselbrecht, avait nié toute implication, par la voix de son avocat.

Ce vendredi soir, la justice confirmait également que le châtelain, actif dans l'immobilier et père de quatre enfants, avait succombé des suites d'un crime.