Les Belges peu brillants à l’Europa League

Les équipes belges ont peu brillé lors des 16èmes de finale aller de l’Europa League. Le Standard de Liège a partagé l’enjeu 1-1 sur la pelouse du Wisla Cracovie. Anderlecht s’est incliné 1-0 sur le terrain de l’AZ Alkmaar. Le FC Bruges a pour sa part perdu sa rencontre 2-1 à Hanovre.

A Cracovie, le début de partie était animé, avec une frappe de Tchité dès la 4e minute sur le gardien adverse Pareiko et une première occasion sérieuse pour le Wisla sur le contre, mais Gargula croisait un peu trop sa frappe. Ce même Gargula envoyait un coup-franc, dévié par Buyens, sur la barre transversale de Bolat, médusé (17e).

Melikson ratait ensuite sa reprise (22e) avant que Pareiko ne capte en deux temps, devant Cyriac, une frappe lourde de Tchité (23e). Un premier tournant dans cette partie intervenait à la 27e: suite à un pressing très haut du Standard, Buyens récupérait le cuir et filait vers le but avant d'être arrêté fautivement, selon l'arbitre, par Czekaj. Penalty et exclusion pour le défenseur polonais. Cyriac, d'une panenka, donnait l'avance au Standard.

Les Liégeois étaient dominés en seconde période par le Wisla Cracovie. Felipe, du postérieur, bloquait une frappe de Genkov (48e) avant que Malecki, esseulé, n'envoie le ballon au-dessus du but de Bolat, qui était impuissant puisqu'au sol (50e).

L'égalisation polonaise tombait à deux minutes de la fin du temps réglementaire: un centre de Melikson arrivait vers Genkov (photo), qui poussait le ballon au fond des filets de Bolat sans être gêné outre mesure (88e).

Le match retour aura lieu le 23 février à Sclessin.

Anderlecht s’incline sur la pelouse de l’AZ Alkmaar

Avec le meilleur buteur de la compétition Mathias Suarez malade et sur le banc au coup d'envoi, Anderlecht allait être largement dominé par l'AZ, dès le début de la partie: Holman, entre deux défenseurs bruxellois, envoyait le cuir très loin au-dessus après 3 minutes seulement. Le but d'ouverture tombait à la 35e minute. Sur un service de Poulsen, Maher (photo) surgissait là aussi entre deux défenseurs pour ne laisser aucune chance à Proto.

La réaction d'Anderlecht n'arrivait jamais et l'AZ se procurait encore deux grosse possibilités en première période: d'abord sur une frappe de Holman de très peu à côté du but de Proto, ensuite sur un impensable raté de Benschop, incapable de pousser le ballon au fond alors qu'il était esseulé devant le but anderlechtois (45+1).

Le niveau de jeu du leader du championnat de Belgique n'était guère plus élevé en seconde période. Proto devait d'ailleurs se détendre sur une frappe de Maher pour éviter le 2-0 (69e). Une tête trop faible de Juhasz passait au-dessus (70e), avant qu'Anderlecht ne se crée sa seule occasion sérieuse de but: une tête puissante de Gillet, droit sur le gardien adverse Alvarado (82e). En fin de match, Proto mettait encore les poings sur une frappe de Martens (88e) alors que Altidore croisait trop sa reprise (85e).

Le match retour se disputera le 23 février au stade Constant Vanden Stock.

Le FC Bruges battu à Hanovre

Les deux premières occasions du match étaient allemandes: Figueras se jetait à propos sur une tentative de Diouf (9e) et Pinto frappait sèchement à côté. Bruges répliquait via une tête de Figueras (28e), avant qu'Akpala ne soit devancé de peu par le gardien allemand Zieler (33e). Dans les arrêts de jeu, Rausch tentait une frappe de l'extérieur du pied, de peu au-dessus de la cage défendue par Kujovic.

La seconde période débutait bien pour le Club: Stenman déposait le cuir sur la tête de Lestienne, qui avait plaçait le ballon hors de portée de Zieler pour faire 0-1 (51e). La réponse allemande ne se faisait pas attendre: Stindl envoyait le cuir au-dessus alors qu'il était au petit rectangle. Akpala arrivait lui un rien trop court pour doubler la mise (60e).

A 20 minutes du terme, un but contre son camp de Donk était annulé pour on ne sait quelle raison par l'arbitre portugais De Sousa. Bruges finissait par concéder l'égalisation trois minutes plus tard (73e) des oeuvres de Sobiech. Cinq minutes plus tard seulement, à la 78e, l'arbitre accordait un penalty généreux à Hanovre. Schlaudraff prenait ses responsabilités et offrait la victoire à son équipe d'une subtile panenka. Diouf (90e) et Rausch (90+2) étaient très proches d'aggraver le score en toute fin de partie.

Le match retour se disputera le 23 février au Stade Jan Breydel.

Réaction des entraîneurs

José Riga, l'entraîneur du Standard s'avouait assez déçu, après le match nul concédé par son équipe. "Je constate que nous ne sommes pas parvenus à entrer dans le rythme des échanges. Même lorsque nous menions. Malgré cela, il y avait moyen de conserver le résultat. Nous avons manqué d'expérience. C'est ce qui explique notamment les cartes jaunes reçues par Vainqueur et Kanu. Ils seront absent pour le match retour. Trop de joueurs étaient en dessous de leur niveau", a déclaré l'entraîneur des Rouches.

De son côté, l'entraîneur d'Anderlecht, Ariel Jacobs, estime que les Mauves ont eu de la chance de ne pas quitter Alkmaar avec une ardoise plus lourde dans les valises. "Le résultat est décevant, mais on peut s'estimer heureux. On a eu de la chance qu'il n'aient pas marqué plus souvent", a dit Ariel Jacobs. "Ce que j'avais prévu s'est passé. Nous devrons être meilleurs au retour".