Les lamaneurs mettent fin à leur action

Les associations professionnelles des lamaneurs, VBL (Belgische Beroepsvereniging voor Loodsen) et OVL (Onafhankelijke vereniging voor Loodsen (OVL), ont mis un terme à leurs actions dans les ports dans la nuit de jeudi à vendredi, après une concertation à laquelle participaient également la ministre en charge des ports Hilde Crevits, le ministre de la Fonction publique Geert Bourgeois et des représentants des sociétés portuaires.

Les lamaneurs ont mené une grève perlée ces derniers jours dans les ports de Zeebrugge, Anvers et Gand pour réclamer un meilleur aménagement de fin de carrière et une pension plus élevée.

A l'issue de la concertation entamée jeudi soir, il a été décidé qu'un groupe de travail rassemblant tous les acteurs impliqués serait mis en place.

Ce groupe réunira des représentants des associations professionnelles des lamaneurs, des syndicats, des sociétés portuaires, du gouvernement flamand ainsi qu'un représentant du ministre fédéral des Pensions Vincent Van Quickenborne. Le groupe de travail aura pour objectif de déterminer les moyens visant à optimaliser de manière durable le travail des lamaneurs.

Une nouvelle rencontre est prévue vendredi avec les syndicats, le médiateur social du gouvernement flamand et l'agence MDK (Maritieme Dienstverlening Kust).

Selon le ministre-président flamand Kris Peeters, tout le monde était conscient jeudi soir de la gravité de la situation. Il a mis en exergue le "fantastique travail" accompli quotidiennement par les lamaneurs.

Hilde Crevits (photo) a pour sa part affirmé qu'elle allait dès à présent élaborer l'agenda du groupe de travail et qu'une réunion sera organisée d'ici quatre semaines. De son côté, le président du BVL s'est déclaré satisfait du résultat de la réunion et de la création du groupe de travail.