Un rassemblement islamiste interdit à Hasselt

La bourgmestre de Hasselt (SP.A), Hilde Claes, a interdit le rassemblement d’une organisation islamiste radicale, Hizb ut Tahrir, dans la commune de Godsheide. Cette réunion devait se tenir le 4 mars prochain. La bourgmestre s’est notamment basée sur un avis de la police et des Affaires intérieures.

L’annonce de la tenue d’une conférence menée par l’organisation extrémiste musulmane Hizb ut Tahrir le 4 mars prochain a immédiatement fait grand bruit. Les membres de cette organisation comptaient se rassembler dans la salle paroissiale du petit village de Godsheide, à Hasselt.

Le mouvement, dont l’objectif est d’établir un nouveau califat sur l’ensemble du monde musulman, est actif dans plus de 70 pays et compte plusieurs millions d’adhérents et de sympathisants de par le monde.

La bourgmestre de Hasselt, Hilde Claes (photo), a fait interdire ce rassemblement. "J’ai pris cette décision sur base de la loi du 23 mars 1995 contre le négationnisme ", a-t-elle expliqué. "Il existe également des contradictions avec les lois antiracistes. Nous ne pourrions par ailleurs garantir la sécurité publique, ce qui nous donne suffisamment de raisons pour interdire ce rassemblement ", ajoute-t-elle.

La bourgmestre souligne par ailleurs que l’union des mosquées de Hasselt n’étaient pas au courant de ce rassemblement et qu’elle se distancie formellement du mouvement extrémiste.