Limiter la caféine dans les sodas et les boissons énergisantes

Le Conseil supérieur de la santé (CSS) souhaite limiter davantage la caféine dans les boissons aromatisées non alcoolisées et réglementer les compléments nutritionnels à base de caféine.

Une surconsommation de caféine est nuisible pour le cœur et les vaisseaux et peut avoir des conséquences telles l'insomnie, la nervosité ou l'anxiété, explique le CSS. Elle peut également être à l'origine de perturbations motrices ou encore de cancers.
La caféine n'est par ailleurs pas recommandée pour les femmes enceintes car elle augmente notamment les risques de troubles de croissance du fœtus. Chez les enfants, cette substance peut conduire à une augmentation de l'anxiété et à une diminution du développement et de la maturation du système nerveux.

Modifier l'étiquetage des produits

En Belgique, environ un quart de la population adulte belge dépasse l'apport de 210 mg/jour au-dessus duquel on peut observer un accroissement de l'anxiété, explique le CSS. Par contre, seule une très petite fraction de cette même population (moins de 5 %) dépasse l'apport maximal de 400 mg/jour.
Sur demande de la ministre de la Santé publique, Laurette Onkelinx, le Conseil supérieur de la santé a réalisé un état des lieux des habitudes de consommation en Belgique.

Sur base des derniers développements et afin de protéger la santé publique, "le CSS estime que la limite actuelle de 320 mg de caféine par litre pour les boissons aromatisées non alcoolisées (type "sodas" et boissons énergisantes) est trop élevée et recommande de la baisser à 150 mg de caféine par litre", soit de moitié, explique l'instance.

Le Conseil supérieur de la santé demande par ailleurs que la quantité de caféine apportée par tout complément alimentaire contenant de la caféine ou par tout autre produit auquel de la caféine aurait été ajoutée, soit limitée à 80 mg de caféine par portion journalière.

De plus, le CSS considère que l'étiquetage de ces produits devrait porter une mention d'avertissement visant à limiter le nombre d'unités consommées par jour.

Il devrait également mentionner le fait que le produit n'est pas conseillé aux enfants, aux femmes enceintes et allaitantes et aux personnes sensibles à la caféine.

Danger des boissons énergisantes associées à de l'alcool

Outre les problèmes liés à la caféine, le Conseil supérieur de la santé s'est par ailleurs dit particulièrement inquiet de constater que les consommateurs de boissons énergisantes ont tendance à les associer avec de l'alcool, ce qui conduit à une plus grande consommation. Par ailleurs, ces boissons réduisent les signes d'imprégnation alcoolique et la prise de conscience de cet état.

De son côté, le producteur de boissons énergisantes Red Bull a fait savoir qu'une canette de 250 ml de Red Bull Energy Drink contenait environ la même quantité de caféine qu'une tasse de café, à savoir 80 mg.

"Les nutritionnistes reconnaissent qu'il est important de varier sa consommation des aliments et des boissons et de les consommer avec modération. Bien sûr, ceci est aussi le cas pour Red Bull Energy Drink qui devrait faire partie d'une alimentation saine et variée et d'un mode de vie équilibrée", a-t-il conclu.