Wingene: les 3 suspects en appel contre la prolongation de leur détention

Les 3 suspects vont interjeter appel contre la décision du juge d'instruction de Bruges prise mardi de prolonger d'un mois leur détention dans le cadre de l'enquête relative à l'assassinat du châtelain de Wingene.

La chambre du conseil de Bruges a prolongé mardi la détention des trois suspects incarcérés dans le cadre de l'enquête relative à l'assassinat du châtelain de Wingene.

Les trois suspects placés sous mandat d'arrêt sont le beau-père de Stijn Saelens, son fils et leur ami, sur le terrain duquel le corps de la victime été découvert.

La chambre du conseil a estimé que la détention des trois suspects était nécessaire dans le cadre de l'enquête.

Certains estiment que Jef Vermassen (photo), l’avocat du beau-père de la victime, risque d’être confronté à un problème de déontologie.

Dans le passé il a aussi été l’avocat de la femme du châtelain Stijn Saelens. Si la femme se constituait partie civile, Jef Vermassen risque de devoir transmettre le dossier à un de ses confrères.

Nouvelles recherches

Par ailleurs, de nouvelles recherches étaient menées mercredi dans le bois de Maria-Alter (en Flandre orientale) dans le cadre du meurtre, a indiqué Alain Remue de la Cellule des personnes disparues.
"Nous sommes en effet occupés avec quelques missions techniques de recherche", a-t-il précisé. "Je ne peux néanmoins pas vous révéler ce que nous cherchons exactement, et ce, dans l'intérêt de l'enquête."
Les enquêteurs sont vraisemblablement à la recherche de l'arme avec laquelle Stijn Saelens a été tué.