La veuve de Saelens se constitue partie civile

Elisabeth Ghyselbrecht, la veuve de Stijn Saelens, ce trentenaire qui vivait dans le château de Wingene (Flandre occidentale) et dont le corps a été retrouvé vendredi dernier dans un bois des environs, s'est constituée partie civile ce vendredi matin, a indiqué son avocat Luc Arnou. Le père et le frère de cette dernière sont suspects dans l’affaire.

La procédure a été lancée contre X car l'enquête doit encore établir qui est responsable de la mort de son époux.Outre son père et son frère, un homme de 62 ans est également sous mandat d’arrêt. Le corps du châtelain a été retrouvé sur un terrain appartenant à ce dernier.

Les trois hommes sont suspectés de meurtre. Il y a deux jours, ils ont toutefois interjeté appel contre la prolongation de leur détention par la chambre du conseil de Bruges.

Le fait que la veuve de Stijn Saelens se constitue partie civile ne signifie pas qu’elle se positionne contre les membres de sa famille. "Ce n’est sûrement pas son intention d’agir contre son père et son frère dans une telle situation", a commenté son avocat.

En ayant désormais accès au dossier, l’épouse pourra prendre connaissance de l’importance des indications de culpabilité. "On ne sait pas si ces personnes sont coupables ou non, c’est pourquoi elle s’est constituée partie civile contre X. Cela signifie qu’elle se constitue partie civile contre les auteurs du crime, mais ces derniers ne sont jusqu’à présent pas connus", a encore souligné Luc Arnou.

Pour rappel, Stijn Saelens (photo) a été abattu il y a trois semaines d’une balle dans la poitrine, dans son château à Wingene, près de Beernem. La semaine dernière, son corps avait été retrouvé enterré dans un bois à Maria-Aalter. Le châtelain et son épouse ont quatre enfants.