L’exportation flamande d’armement en baisse

L’an dernier, l’exportation de produits militaires par la Flandre a nettement diminué, en raison de la crise économique. Alors qu’en 2010, cette exportation se chiffrait encore à 320 millions d’euros, elle est retombée en 2011 à 200 millions d’euros. C’est ce que révèle un rapport commandé par le gouvernement régional.

Selon Nils Duquet de l’Institut flamand pour la Paix - un organe du Parlement flamand -, qui s’est penché sur les chiffres de l’exportation et de l’importation d’armes, la Flandre se situe actuellement dans ce domaine au niveau de l’année 2006.

« L’industrie de la défense travaille généralement avec des contrats à long terme, ce qui explique que l’effet de la crise économique n’apparaît qu’un an plus tard. Dans le domaine de l’industrie flamande de la défense, nous avons à faire à un certain nombre d’entreprises qui livrent avant tout des pièces détachées pour de plus grands systèmes d’armement. Ces composantes font donc partie d’un processus de production qui prend plusieurs années et qui ne ressent que maintenant les effets de la crise », précise Duquet.

La Flandre n’exporte pas d’armes à proprement parlé, mais par exemple des écrans qui sont installés dans le cockpit d’avions de combat.

L’an dernier, les autorités flamandes n’avaient pas refusé de permis d’exportation, mais bien certains permis pour le transit d’armes, notamment pour un transport de la France vers l’Egypte qui devait passer par la Belgique.