Batibouw assez peu affecté par la crise

La 53e édition du Salon de la construction et de la rénovation a fermé ses portes dimanche soir à Bruxelles sur un bilan positif, malgré la suppression d’avantages fiscaux pour certains types d’installations et d’aménagements. Batibouw a attiré 310.000 visiteurs, soit seulement 9.000 de moins qu’en 2011.

Le millier d’exposants présents à la 53e édition du Salon de la construction et la rénovation a clôturé Batibouw ce dimanche soir à Bruxelles avec un sentiment général de succès. L’objectif d’attirer 300.000 visiteurs a été largement atteint puisque le Salon a accueilli 310.000 visiteurs, dont 73.000 professionnels.

La fréquentation a cependant légèrement diminué par rapport à l’an dernier, où Batibouw avait vu 319.000 visiteurs. Plusieurs réformes politiques et économiques, et notamment la suppression ou réduction de certaines primes favorisant des mesures écologiques dans le secteur de la construction et de la rénovation, avaient fait craindre une perte d’enthousiasme des Belges pour le salon annuel.

Le public s’est intéressé en masse aux nouveautés dans le rayon des cuisines, du design et de l’aménagement intérieur. Mais les visiteurs se sont également informés sur les nouveautés technologiques qui permettent avant tout d’économiser de l’énergie.

« Avec ou sans primes, les investissements en matière d’économie d’énergie continuent d’apporter une importante valeur ajoutée, autant pour l’environnement que pour le portefeuille », expliquait Geert Maes, le directeur général de la FISA, organisatrice du Salon Batibouw.

Les organisateurs ont également constaté un intérêt général du public pour les matériaux naturels comme le bois et la pierre, tant pour le gros œuvre que pour les finitions. La prochaine édition de Batibouw aura lieu du 21 février au 3 mars 2013.