Tentative de suicide devant le Château royal

Des motards formant l’escorte de l’ambassadeur du Qatar ont été percutés par un véhicule devant les grilles du Château royal de Laeken ce mardi peu après 11 heures. Huit personnes ont été blessées dont au moins trois grièvement. Selon les premiers éléments de la police, le conducteur de la voiture voulait se suicider.

Le véhicule a foncé droit dans l’escorte formée par plusieurs motards de la police fédérale. Les agents attendaient la sortie de l’ambassadeur du Qatar devant la grille du Château de Laeken.

Halima Moutafattih était l’une des témoins de l’accident. "Nous étions devant le palais en train de regarder les motards et ce qui se passait à l’intérieur. Soudainement, une voiture a foncé sur les agents jusqu’au portail".

"Tout s’est passé à une telle vitesse qu’il était difficile de dire s’il s’agissait d’un accident ou d’un acte volontaire. Quoi qu’il en soit, il n’y avait pas beaucoup de circulation sur la route", a-t-elle indiqué.

Selon le porte-parole de la police de Bruxelles, Christian De Coninck, il s’agirait d’une tentative de suicide. "L’automobiliste a volontairement foncé sur l’escorte formée par huit collègues de la police fédérale qui attendaient devant la grille. Dans sa déclaration, il dit qu’il a voulu commettre un suicide", a-t-il indiqué.

Le conducteur du véhicule âgé de 39 ans a été appréhendé. Il a lui-même été blessé à la tête et hospitalisé. Il a toutefois pu être interrogé et a avoué avoir tenté de se suicider dans un acte de désespoir.  

Les faits commis sont qualifiés par le parquet de tentative de meurtres. La police fédérale a toutefois souligné qu'il ne s'agissait certainement pas d'un attentat. 

L’ambassadeur du Qatar était venu présenter ses lettres de créance au roi et se trouvait donc à l’intérieur du Château au moment des faits.

Les sept blessés sont tous des policiers fédéraux de la route du Brabant. Les jours d'un des agents sont menacés, et deux autres policiers sont grièvement blessés.