Le gouvernement annonce un deuil national

Le Premier ministre Elio Di Rupo (photo principale, à dr.), le ministre-président flamand Kris Peeters, le ministre de la Défense Pieter De Crem et le vice-Premier ministre Steven Vanackere se sont rendus ce mercredi encore sur les lieux de l’accident du car belge, à Sierre dans le Valais. La famille royale a aussi adressé ses condoléances aux victimes et leurs proches. Le Roi Albert II et la Reine Paola se sont rendus à l’aéroport militaire de Melsbroek pour s’entretenir avec les parents des écoliers, avant qu’ils ne s’envolent pour la Suisse. Une journée de deuil national a été annoncée.

Les parents des écoliers victimes de l’accident de car qui s’est produit mardi soir dans un tunnel à Sierre, dans le canton du Valais, ont été acheminés ce mercredi après-midi vers le lieu de la tragédie à bord d'un avion mis à disposition par l’armée belge. Le Premier ministre Elio Di Rupo s'est aussi rendu quelques heures plus tard dans le Valais, accompagné par le ministre-président flamand Kris Peeters, le vice-Premier ministre Steven Vanackere et du ministre de la Défense Pieter De Crem.

Ce midi, il n’était pas encore clair quand les quatre ministres devraient partir, le Premier ministre souhaitant encore réunir son cabinet restreint au sujet du tragique accident qui a fait 28 morts, dont 22 écoliers flamands. Leur départ a eu lieu en fin d'après-midi.

Dans un communiqué, Di Rupo (photo) indiquait vers 15h30 que les ministres Vanackere, De Crem, Peeters et lui-même se rendraient à Genève puis à Sion et participeraient à une réunion de crise avec les autorités suisses. Elio Di Rupo a participé à Sion à la conférence de presse donnée par la police suisse.

Le Roi Albert II et la Reine Paola ne se rendront pas en Suisse, mais sont allés exprimer leur soutien aux familles des victimes (photo) avant leur départ de l’aéroport de Melsbroek. Un départ qui a eu lieu vers 13h30, à bord d'un Airbus A310 en direction de Genève.

Six membres de l'équipe d'identification de victimes de la police fédérale, des psychologues et du personnel médical accompagnaient les parents. Une dizaine de parents n'ont cependant pas attendu le vol organisé par l'armée et
ont déjà pris la route pour la Suisse de leur propre initiative ce mercredi matin.

Des messages de condoléances

Ce mercredi matin, le Roi Albert II, le Premier ministre Elio Di Rupo et le ministre-président flamand Kris Peeters avaient déjà exprimé leurs condoléances aux victimes de l’accident de bus et leurs familles. « Le Roi est très choqué à la suite de la nouvelle de l’accident », indiquait le communiqué du Palais. « Ses pensées vont aux victimes et leurs familles ».

Dans son communiqué, le Premier ministre Di Rupo indiquait mercredi matin que « le gouvernement fait tout ce qui est en son pouvoir pour informer au mieux et en toute dignité les familles des victimes. Le gouvernement prépare aussi tout pour acheminer les familles vers la Suisse et leur prêter assistance. C’est un très triste jour pour la Belgique », concluait Elio Di Rupo.

« Les mots manquent devant ce terrible accident. Je souhaite exprimer mes plus profondes condoléances à toutes les victimes de cette catastrophe: écoliers, enseignants, parents, frères et sœurs, familles et amis. Je voudrais aussi exprimer mon soutien aux deux écoles touchées par la tragédie. J’espère que les blessés seront soignés aussi bien que possible », déclarait le ministre-président flamand Kris Peeters (photo) dans son bref communiqué.

Les bourgmestres de Louvain et Lommel, Louis Tobback et Peter Vanvelthoven, ont également exprimé leurs condoléances aux victimes et leurs proches. Le prince Philippe et la princesse Mathilde ont appris la triste nouvelle depuis le Vietnam, où ils guident actuellement une importante mission économique belge. Ils se sont dit « bouleversés par cette nouvelle qui les touche également profondément en tant que parents ». A Haïphong, le prince a entamé le déjeuner officiel auquel il participait par une minute de silence en hommage aux victimes.

Ce mercredi après-midi, le gouvernement belge a annoncé une journée de deuil national à la suite de l'accident de car, au vu de l'ampleur et du caractère exceptionnel du drame et des émotions qu'il a soulevé.

La date du deuil national doit encore être précisée.